phone_callback

Stage LaïCité, NécéCité, ComplexCité, CapaCité - mardi 20 février 2018

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 4 ans

Mardi 20 février 2018 de 9h à 16h à WITTENHEIM - espace Léo Lagrange

LaïCité, NécéCité, ComplexCité, CapaCité

avec Louiza Belhamici et Fabrice Dhume

Cette journée de formation du SNUipp-FSU 68, sur le thème de la « laïcité », est conçue avant tout comme un espace pour réfléchir collectivement des questions professionnelles. Nous avons à l’esprit que dans le contexte actuel, le thème de la laïcité est présenté comme un évidente source de problèmes à l’école (parfois appelés « non-respect de la laïcité », « communautarisme », « sexisme »,…) et fréquemment attribués aux publics de l’école (élèves, mamans, familles…) ou à son environnement (quartier...). Plutôt que de valider a priori ce diagnostic, nous proposons aux enseignant.e.s intéressé.e.s un travail collectif pour comprendre et interpréter des situations problématiques, en se demandant en quelle mesure et de quelle manière elles sont effectivement liés à la laïcité.

Autrement dit, la formation ne reposera pas sur un programme d’apports prédéfinis, mais sur un travail d’abord attentif aux situations qui font professionnellement problème et aux façons de faire dans ces situations. A
travers l’analyse de ces situations, il s’agira d’interroger les « lunettes sociales » (ou les paradigmes, les référentiels d’action…) à travers lesquelles les situations sont regardées et abordées, et des effets que cela a
sur les interactions, de ce que cela dit sur le métier et ses difficultés. Des temps d’apports, de travail en ateliers, des lectures... seront mobilisés selon les besoins.

- Louiza BELHAMICI est professeure de Lettres, diplomée de la
Sorbonne et du Cnam, formatrice-consultante, et viceprésidente
de la Commission Islam et Laïcité .
Ses responsabilités actuelles la conduisent à intervenir dans les
Établissements publics locaux d’enseignement (Eple), pour le
réseau de la formation professionnelle et continue des adultes
de l’Éducation nationale et dans les entreprises avec lesquelles
un partenariat est institué. C’est une militante engagée dans
différents collectifs et associations.
- Fabrice DHUME est chercheur-coopérant à l’Institut Social et
Coopératif de Recherche Appliquée. Il est également
enseignant-chercheur à l’Université Paris Diderot, et membre
de l’ unité de recherche "Migrations et sociétés" (URMIS). Il a
précédemment travaillé comme chargé d’études dans un
observatoire social sur "l’intégration" en Alsace.
Docteur en sociologie, de l’Université de Provence, sa thèse
visait à contribuer à la construction d’une sociologie des
discriminations scolaires. Enseignant-chercheur à l’Université
Paris Diderot, il enseigne notamment dans le master MIRI -
Migrations internationales et relations interethniques la
sociologie des discriminations et la sociologie de l’action
publique face au racisme et à la discrimination.

-  Le mot à apprendre  : « L’intersectionnalité désigne à la fois l’interaction entre le genre, la race et d’autres catégories de différences dans les vies individuelles, les pratiques sociales, les dispositions institutionnelles et les idéologies culturelles, et l’issue de ces interactions en termes de pouvoir. »

Une affiche pour la salle des maîtres

Comment s’inscrire au stage ?


- Envoyez-nous un mail (snu68@snuipp.fr ) pour nous faire part de votre participation.
- Envoyez la demande (Formulaire unique de demande d’autorisations absence) à l’IEN un mois à l’avance (date butoir : 20 janvier 2018).