phone_callback

Situation du remplacement : compte rendu entrevue Rectrice - 4 juillet 2016

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 5 ans

Situation du remplacement : compte rendu entrevue Rectrice - 4 juillet 2016

L’intersyndicale SNUipp-FSU, FO, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SUD Education et la Fédération de Parents d’élèves FCPE ont été reçue, lundi 4 juillet 2016, par Madame la Rectrice, en présence de Madame Maire IA-DASEN du Haut-Rhin, pour faire le point sur la situation catastrophique du remplacement qu’a connue le département cette année.

Madame la Rectrice nous a accueillis en se réjouissant de pouvoir enfin nous rencontrer. Nous avons tout de même déploré le fait que le premier rendez-vous était prévu au mois de mars et que d’annulation en annulation nous ne pouvions plus aujourd’hui que faire un constat de la situation plutôt que de rechercher des solutions.

Nous lui avons exposé tour à tour les conséquences du manque criant de remplaçants, pour les élèves et sur les conditions de travail des collègues que vous connaissez tous.

Nous avons aussi rappelé notre refus de voir des personnels RASED ou REP+ détournés de leur fonction pour pallier au manque de remplaçants ainsi que le besoin des directeurs de 3 classes et moins d’avoir leur décharge promise.

Nous avons aussi fait le constat que nous risquions fortement de commencer la rentrée 2016 déficitaires de nouveau. Madame Maire a alors annoncé que selon ses prévisions et les ajustements dus aux INEAT, nous devrions être à l’équilibre lors de la CAPD du 25 août 2016.
Selon nos estimations, cela sera difficile à respecter, car il y a d’ores et déjà des PES démissionnaires !

A notre demande de voir la liste complémentaire du concours de professeur des écoles 2016 ouverte, Madame la Rectrice et Madame Maire ont répondu que le Ministère ne souhaitait pas y avoir recours pour l’année prochaine, mais que l’administration sera autorisée à employer des contractuels pour compenser au moins les démissions de PES.

Même si cela permettra effectivement de compenser ces pertes, nous leur avons alors rappelé que cela n’était en aucun cas une solution sur le long terme et que notre revendication restait l’ouverture de plus de postes au concours pour le département du Haut Rhin.

Pas assez de places pour tous les élèves