phone_callback

Situation du remplacement : Compte rendu entrevue IA

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 6 ans

Situation du remplacement : Compte rendu entrevue IA

L’intersyndicale FO, SE-UNSA, SNUipp-FSU, SGEN-CFDT, SUD Education et la FCPE, Fédération de Parents d’élèves a rencontré la DASEN de 26 janvier 2016 pour aborder le problème du non remplacement dans le département. Oû sont les remplaçants

Nous lui avons appris que l’alerte avait déjà été donnée en 2015 et que depuis nous n’avions cessé de rappeler à l’administration la situation catastrophique du département et les problèmes que cela allait engendrer !

Alors que nous avions prédit le problème, rien n’a été fait pour l’anticiper et la situation a même été aggravée par la démission de 9 PES ; 4,5 postes perdus !

La situation était déjà inadmissible !

Concernant l’action intersyndicale, nous lui avons rappelé que celle-ci n’était lancée par les collègues qu’à partir de 2ème jour d’absence prévue.

Comme nous avons constaté dans certaines écoles que les collègues étaient remplacés 1 jour sur 2, nous lui avons dit espérer ne pas y avoir une action de l’administration pour contrer ce mouvement.

Nous lui avons annoncé nos revendications : une dotation plus importante de postes pour le Haut-Rhin, l’ouverture de la liste complémentaire et à minima l’emploi de contractuels, même si cette dernière solution n’est pas dans nos revendications habituelles. Mais vu l’urgence de la situation, une solution doit être trouvée !

Madame la DASEN nous a répondu que le Haut Rhin bénéficiera de 30 postes à la rentrée 2016, dotation prévue par le Ministère dans le cadre des 60 000 postes promis par le Président de la République, mais que nous n’aurons pas plus.

Nous lui avons dit que cela n’était pas acceptable et pas suffisant pour le Haut Rhin et sa situation spécifique et qu’il fallait se battre pour que le Ministère accepte notre demande et que c’était aussi à elle de nous représenter. Force est de constater ici que des blocages existent, certainement au niveau Ministériel mais aussi Rectoral.

Madame la DASEN s’est dite préoccupée par la situation et que le problème du remplacement était sa priorité car il représentait un véritable problème de fond qui gangrène tout le système.

Elle annonce alors qu’elle fera avec les moyens dont elle dispose, quitte à utiliser les personnels qui ne sont pas devant élèves pour pallier à ce manque.

Tous les représentants du personnel et les représentantes de la FCPE ont tout de suite rejeté cette proposition la qualifiant de scandaleuse !

Si cela peut représenter une solution pour elle, nous ne pouvons accepter que la logique comptable du Ministère pèse sur les collègues et les élèves ! Une fois de plus, les problèmes sont à la charge du personnel !

Nous lui avons aussi rappelé que les directeurs d’écoles de moins de 4 classes devaient bénéficier de jours de décharges remplacés et qu’évidemment, dans cette situation, ils ne les auront pas. Nous lui avons donc proposé de réfléchir à la création de postes de remplaçants spécifiques pour remplir cette mission.

L’intersyndicale a constaté à l’issu de cette entrevue que rien de concret n’était prévu pour cette année, et qu’au contraire, des propositions dangereuses pour la profession et les élèves étaient évoquées.

Nous allons donc renvoyer une lettre à Madame la Ministre (la première étant restée lettre morte) et lui demander une audience ainsi qu’à Madame la Rectrice.

Tous ensemble, continuons à agir pour défendre nos droits !

Lire aussi  :
- Plus de remplaçant : actions FCPE, SE-Unsa, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU, SNUDI-FO et Sud-Education