phone_callback

Réunion intersyndicale au sujet de la direction avec la DASEN

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 2 ans

Réunion intersyndicale au sujet de la direction avec la DASEN – 09/12/2019

Présents : Mme MAIRE, M. VENCK, M. LEPETZ, M. LUIGI, SNUipp-FSU, SGEN-Cfdt, SE-UNSA, SNALC

Accueil DASEN

Suite au suicide de Christine Renon et des concertations lancées par le ministère, l’IA-DASEN du Haut-Rhin a souhaité rencontrer les organisations syndicales pour faire le point avec elles et connaître les demandes des collègues qui pourraient être mises en place départementalement.

La Rectrice a aussi souhaité relancer les GT académiques, qui seront pilotés par Mme Mourot-Storck.
Les GT départementaux seront relancés ensuite, suivant les travaux du GT académique/

Demandes des différentes organisations intersyndicales (remontées par les collègues) :

- demande principale : avoir plus de temps de décharge, mais aussi une aide administrative qui doit être un vrai métier, stable, qui dure dans le temps (pas de formation tous les ans par les directeurs). Réponse : ce n’est pas du ressort du département...

Il a été proposé d’enlever les heures d’APC pour les directeurs qui devaient en faire. Réponse : il faut un arbitrage rectoral.

- avoir 1 seul TBE, pour une meilleure lisibilité et éviter d’avoir un travail doublé. Réponse : il reste des modules opérationnels qui sont à maintenir dans l’ancien TBE, et un problème de compatibilité entre les logiciels.

- réunion de directeur.rice.s sur le temps de classe plutôt qu’après la classe, avec une prise en charge des élèves par un ZIL. Réponse : cela pose problème dans les circonscriptions où il y a plus de 50 directeur.rice.s avec une décharge partielle, il n’est pas possible de les réunir et les remplacer tou.te.s en même temps.

Proposition de récupérer ce temps sur un jour de classe où les ZIL seraient plus disponibles (début ou fin d’année scolaire). Réponse : il faut un arbitrage rectoral.

Demande de compte-rendu mis en œuvre par l’équipe de circonscription et envoyé aux directeur.rice.s pour ces réunions. Réponse : cela va être demandé.

- surcharge de mails : les IEN pourraient envoyer les notes de service ou les autres mails directement à une liste de diffusion des PE de la circonscription plutôt que de passer par le/la directeur.rice.s. Réponse : cela va être demandé.

- tâches de contrôle : pas du ressort du directeur.

Pour les grèves, nous avons demandé que cela n’incombe pas aux directeur.rice.s de remplir le tableau des "services faits". Réponse : les collègues devront envoyer un courrier pour prévenir que l’on a décidé de ne pas faire grève, si on a envoyé une déclaration d’intention.

"Réunions de directeurs extraordinaires"

Les directeur.rice.s se sont fortement exprimé.es lors de ces réunions. certains axes forts ressortent :

-  Les PPMS (première préoccupation) ;
-  La communication (lettre électronique, doublons, gestion par les directeurs au lieu de l’utilisation des adresses professionnelles) ;
-  Les outils (TBE, ONDE, applications des villes, AFFELNET) ;
-  Le temps (décharges, RPI, …),
-  L’inclusion (ULIS : problème de l’effectif),
-  Le statut (qui ne fait pas consensus...!),

Les réunions ont été bien suivies, les directeur.rice.s ont besoin de ces moments d’échanges.

Demande : banaliser une journée ou un temps plus court pour reconduire ce moment. Réponse : à réfléchir.

Suites à venir :

- GT académique, qui permettra de relancer le GT départemental, (pas d’échéancier),

- Niveau départemental : fonctionnement (mails, liste de diffusion lettre électronique, GAIA, …), le plus vite possible

- Attente de positionnement de la rectrice : APC, temps récupérable pour les directeurs, …