phone_callback

Postes à profils : le courrier intersyndical

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 5 mois

L’intersyndicale SNUipp-FSU 68, SGEN-CFDT Alsace, SE-Unsa 68et SNUDI-FO 68 a écrit à l’IA-DASEN pour rappeler son opposition au recrutement des collègues sur les classes dédoublées en éducation prioritaire via des entretiens de vérification de compétence.

Le DASEN a répondu de manière évasive, indiquant qu’il porterait un regard bienveillant sur ces situations particulières.

Le courrier intersyndical au DASEN 

La réponse du DASEN 

Une demande d’audience intersyndicale est envisagée afin d’aborder la problématique des postes à profil et à exigences particulières avec le nouveau DASEN.

Pour rappel : Vos élu·es du SNUipp-FSU68 dénoncent ces situations de recrutement sans transparence ni équité au nom de l’adéquation (sic) « poste/profil » et de « l’intérêt du service » et revendiquent un recrutement uniquement basé sur le diplôme professionnel (Cappei, liste d’aptitude...) et le barème.
Car, ne nous y trompons pas, le but réel du profilage n’est pas de mieux pourvoir les postes ou de choisir des enseignant·es qui auraient plus de compétences pour mieux faire réussir les élèves. Non ! Le profilage introduit l’idée que tou·tes les enseignant·es ne se valent pas. Il s’inscrit dans une politique de contractualisation, d’individualisation et de mise en concurrence des personnels. Il remet en cause les droits collectifs des agent·es et ne garantit plus le traitement équitable de tou·tes les enseignant·es . Il permet aussi à l’administration de se dédouaner de ses responsabilités vis-à-vis de la formation des enseignant·es , du taux d’encadrement dans les classes et de la réussite des élèves. Plus besoin de former les enseignant·es , il suffit juste de choisir ceux/celles qui auraient déjà les compétences. Plus besoin de donner les moyens à l’école, il suffit de choisir des enseignant·es “labélisé·es« profilé·es par la DSDEN ».
Pour une école de qualité, pour des enseignant·es de haut niveau, c’est de formation dont nous avons besoin, pas de sélection.