phone_callback

Plan 50 écoles Marseille : retour sur l’audience avec le ministre

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 1 mois

Plan 50 écoles Marseille : retour sur l’audience avec le ministre

Le ministre a reçu mercredi les organisations syndicales sur le plan pour l’école à Marseille. La FSU avait inclus dans sa délégation les secrétaires départementales du SNUipp et de la FSU 13.

La FSU a rappelé son opposition à ces annonces hors sol, qui entraîneraient une déréglementation de l’école publique et créeraient de fait un statut de supérieur hiérarchique pour la direction de certaines écoles. Ces annonces ne correspondent en rien aux besoins exprimés par les équipes et à l’état des locaux scolaires.

Aux questions concrètes posées par la FSU, le ministre n’a apporté aucune réponse. Rien concernant le budget alloué à ces 50 écoles, rien sur le bâti où 174 écoles seraient concernées, rien sur les critères de choix des écoles, les 50 comme les 174, rien sur le calendrier hormis l’objectif d’avancer avant la mi-octobre. A cette date devrait avoir lieu une nouvelle visite présidentielle à Marseille.

Sur le recrutement des équipes enseignantes par les directions d’écoles, le ministre a simplement précisé qu’il se fera sous la forme de postes à profil et de commissions de recrutement. Les adjoint-es actuellement en poste à titre définitif sur ces écoles et souhaitant y rester le pourront, s’ils “adhèrent au projet”. Aucune modalité n’a été précisée.

La nécessité d’un dialogue social constant sur le plan écoles de Marseille, pourtant affirmée en séance à plusieurs reprises par le ministre, reste virtuelle avec l’absence de réponses précises à nos questions. Tout cela semble relever également d’une improvisation dans l’urgence pour décliner concrètement les annonces présidentielles.


Texte unitaire national sur le plan 50 écoles de Marseille