phone_callback

Le ministère veut-il décourager les directrices et directeurs d'école d'organiser les élections professionnelles ? Veut-il affaiblir la participation à ces élections ?

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 10 ans

Le ministère veut-il décourager les directrices et directeurs d’école d’organiser les élections professionnelles ? Veut-il affaiblir la participation à ces élections ?

Depuis plusieurs jours, les directrices et les directeurs d’école sont excessivement sollicités pour l’organisation des élections professionnelles qui se tiendront du 13 au 20 octobre. Rien n’est fait pour leur faciliter la tâche. Après la multiplication des courriels, les directeurs sont maintenant contraints d’ aller imprimer eux-mêmes les documents et les afficher dans l’école. Jusqu’à plus de quarante pièces jointes.

Le SNUipp-FSU 68 est intervenu auprès de l’IA et du Rectorat pour que ce travail spécifique soit réalisé par les Inspections académiques.
Au moment même où l’aide administrative dans les écoles fait défaut et la charge de travail est en excès, cette cacophonie est intolérable.
Cette situation doit cesser. L’édition et la transmission des listes sont de la responsabilité des Inspections.

Le ministère voudrait affaiblir la participation des enseignants des écoles aux élections qu’il ne s’y prendrait pas autrement ! Nous connaissons déjà le bénéfice qu’il en tirerait au moment où les personnels et plus largement l’opinion publique rejettent sa politique de suppression massive de moyens à l’école publique.
Le SNUipp-FSU invite les directrices et directeurs d’école à aller au plus simple pour l’organisation de ce scrutin. Il les appelle à exiger de l’administration l’envoi de versions imprimées des documents à afficher.
Le SNUipp-FSU a mis en place un espace explicatif sur son site : http://www.snuipp.fr/Je-ne-me-laisse-pas-faire-je-vote

Le SNUipp-FSU appelle les personnels à déjouer la stratégie ministérielle en faisant en sorte que le maximum d’enseignants s’expriment lors de ce scrutin. Ne nous laissons par faire : Votons !