phone_callback

L'engagement présidentiel de maintenir à la rentrée 2012 le même nombre de classes qu'en 2011 n'est pas tenu

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 10 ans

L’engagement présidentiel de maintenir à la rentrée 2012 le même nombre de classes qu’en 2011 n’est pas tenu.

On maintient nos chiffres, 1 407 classes sont amenées à disparaître en 2012. Le ministère parle lui de réajustement à la rentrée. Effectivement, on sait que les IA se gardent sous le coude cinq ou six postes pour réguler les classes à effectifs lourds mais cela ne fait jamais qu’environ 500 situations qui pourraient être résolues. On est encore loin du compte. Le solde de classes sera forcément négatif contrairement à l’engagement du président de la République », indique Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp-FSU, mercredi 7 mars 2012, à l’occasion d’une conférence de presse organisée par la FSU. Le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, Luc Chatel assure de son côté que ce solde sera « nul à la rentrée 2012 », le président de la République ayant « pris un engagement » en ce sens au mois de juin 2011.

Courrier de Sébastien Sihr au Ministre

Fichier lié à l'article