phone_callback

L'année de PES de plus en plus décourageante ?

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 2 ans

L’année de PES serait-elle de plus en plus décourageante ? La quantité de travail (cours, mémoire, préparation de la classe,..) est-elle en train d’avoir raison des stagiaires ?

La charge de travail des stagiaires est en constante augmentation et la pression qu’ils subissent en classe aussi. Ainsi, de plus en plus de stagiaires démissionnent en cours d’année, découragés par le système.

  • 2016/2017:5 démissions
  • 2017/2018 : 7 démissions
  • 2019/2020 : déjà 6 démissions

Ces chiffres ne tiennent pas compte des lauréats du concours qui démissionnent au cours de l’été pour diverses raisons (obtention d’un autre concours, désir de repasser le concours pour avoir le département voulu, ...).

Le métier de professeur des écoles est de moins en moins attractif, mais si la formation décourage ceux qui s’y projetaient, il est évident que nous allons manquer d’enseignants.

Le SNUipp-FSU revendique une formation de qualité : un pré-recrutement dès la Licence avec une formation ou s’articulent stages d’observation cours théoriques, puis à l’obtention du concours une entrée progressive en responsabilité de classe.
Or ce que nous propose le Ministre va à l’inverse de cela, puisqu’il va imposer, dès la rentrée 2019 aux M1 d’être en responsabilité d’élèves lors des APC, puis en M2 en tant que remplaçant....