phone_callback

Evaluations : Un message catastrophique envoyé aux enseignant.es de Maternelle

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 3 ans

Évaluations : Un message catastrophique envoyé aux enseignant.es de Maternelle

"Une faible considération pour le travail enseignant" et "un message catastrophique pour ceux de maternelle", c’est ce que Roland Goigoux lit dans les évaluations nationales de CP et CE1.

Dans un document il analyse pas à pas le contenu des évaluations qu’il éclaire de sa grande compétence sur l’apprentissage de la lecture et l’écriture.

"On a confié la construction des évaluations aux cognitivistes du Conseil scientifique de l’Éducation nationale qui ne connaissent pas l’école", écrit-il.

Pour lui un test passé en tête à tête ne peut pas devenir valablement un test passé en classe. Il montre à partir de son étude "Lire Ecrire" que ce sont les habiletés de haut niveau, la compréhension, qui font la différence entre bons décodeurs et les autres.

Or elles sont peu évaluées dans les tests à la différence du déchiffrage. Il explique comment les seuils ont été calculés a postériori "de manière à ne pas avoir trop d’élèves à besoins".

Pour lui ces tests apporteront une réponse inadéquate aux enseignants les invitant à faire "plus de phonologie pour compenser des difficultés phonologiques alors qu’il faudrait plus de phonographie, plus de décodage... alors qu’il faudrait plus d’encodage".

Pour en lire plus sur son Blog : https://drive.google.com/file/d/1Uff8rYzPvqelmHmsPwXtzq27bMgHbRX7/view