phone_callback

Compte- rendu audience IA-DASEN du 24 septembre 2020

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 1 ans

Compte- rendu audience IA-DASEN du 24 septembre 2020

A notre demande, l’IA DASEN a reçu les délégué.e.s du personnel du SNUipp-FSU 68. Voici les sujets abordés :

COVID
Le SNUipp-FSU s’est fait communiquer le bilan du jour
- 110 cas avérés d’élèves tous degrés confondus. Les contaminations viendraient a priori principalement des foyers, des clubs sportifs…Selon l’administration, la contamination enfant-enfant serait moindre, la contamination enfant-adulte serait encore moindre.
- 18 personnels de l’Éducation nationale testés positifs.
- 1 école fermée (Folgensbourg), 4 classes du collège de Volgelsheim.
- 26 classes fermées dont 12 dans le premier degré …
Protocole suivi en cas de cas avéré : le SNUipp-FSU a demandé la clarification du protocole suivi en cas de survenue d’un cas avéré.
Lorsqu’un.e PE est testé.e positi.f.ve, ou un.e élève, le médecin traitant transmet immédiatement à l’ARS qui informe la DSDEN. Dans les écoles, le direct.eur.rice prévient le médecin de l’EN et son IEN qui transmettent à l’ARS.
L’ARS demande aux direct.eur.rice.s de donner la liste des contacts (classe, périscolaire…). La CPAM se charge du 1er contact tracing. Cela ne relève pas de la mission des directeur.rice.s.
Le/la directeur.rice doit donner un mot aux familles de la classe concernée pour leur signaler qu’un.e élève a été testé.e positi.f.ve dans la classe (sans révéler le nom bien entendu, même s’il est souvent aisé d’identifier l’enfant…)
ASA COVID
A la demande du SNUipp-FSU, l’IA- DASEN rappellera aux IEN que les enseignant.e.s peuvent demander des Autorisations Spéciales d’Absence lorsqu’ils/elles rencontrent des problèmes de garde de leur enfant placé.e à l’isolement (cas contact) ou malade du COVID-19.
Masques
Pour rappel : les masques DIM ne sont pas des masques qui protègent (c’est noté sur l’emballage !)
L’IA-DASEN admet qu’ils ne sont pas adaptés aux soignant.e.s mais peuvent être utilisés par d’autres publics dont les enseignant.e.s.
Pour les PE et les AESH pour lesquel.le.s les masques ne sont pas adaptés (allergies, inconfort etc...) : la DASEN et les IEN ne disposent pas de stocks de masques chirurgicaux.
Réapprovisionnement en masques : des masques différents ont été distribués (lavables 30 fois, lavables 20 fois). Le stock sera renouvelé au plus tard après les congés de la Toussaint.
Les volontaires en services civiques en seront aussi doté.e.s.
Savon-gel hydro alcoolique : à la demande du SNUipp-FSU, l’IA-DASEN rappellera aux mairies l’obligation de ravitailler les écoles en matériel sanitaire adapté et d’effectuer un ménage approfondi régulier afin que les direct.eur.rice.s n’aient pas sans arrêt besoin de d’intervenir auprès des élu.e.s loca.ux.les.
Jour de carence : Le SNUipp-FSU 68 a interpellé la DASEN au sujet des collègues positi.f.ve.s asymptomatiques : pourquoi leur imposer un jour de carence alors qu’ils/elles seraient capables de travailler à distance ? Cette demande sera remontée au ministère mais l’IA-DASEN n’a pris aucun engagement.


DEUXIÈME JOURNÉE DE PRERENTREE

A la demande du SNUipp-FSU 68, l’IA –DASEN a clarifié la situation (les communications des IEN à ce sujet étant parfois divergentes) : la 2e journée de prérentrée est à imputer à la journée de solidarité. La journée de priorités académiques est conservée pour une priorité ou une urgence. Aucune date pour la journée de solidarité ne peut donc être fixée par les circonscriptions pour les écoles ayant assuré la deuxième journée de pré-rentrée.

DIRECTION
Journées de décharges supplémentaires pour les direct.eur.rice.s : l’IA-DASEN admet que, faute de moyens de remplacement alloués par le ministère, des décharges complémentaires ne pourront être que très rarement allouées.
Le SNUipp-FSU a dénoncé cette situation et rappelé que les directeur.rice.s étaient au bord de l’implosion…
GT départementaux direction d’école : le SNUipp-FSU 68 a informé l’IA-DASEN que, sur demande ministérielle et syndicale, le groupe de travail direction d’école doit être ouvert aux direct.eur.rice.s et aux représentant.e.s du personnel. La DASEN est dans l’attente de la confirmation de cette directive. Le SNUipp-FSU a demandé également que la représentativité des organisations syndicales mais aussi celles des écoles soient respectées (rural, bilingue, RPI, urbain, petite et grandes écoles…)
Allègement des tâches : pour l’instant aucune amélioration. Le SNUipp-FSU a interrogé l’IA-DASEN sur les raisons de la suppression de la Lettre électronique, outil perfectible mais utile, et a demandé sa re-publication.
La DASEN informe que cette lettre constitue un chantier prioritaire, que son amélioration est nécessaire. Elle doit représenter une aide véritable pour les directeur.rice.s. Cela demande un travail technique et de conception important. Aucune date de re-publication n’est définie.
Guide de la vie scolaire : Le SNUipp-FSU demande la mise à jour du guide et informe la DASEN que certains liens ne fonctionnent pas. Le SNUipp-FSU demande qu’un lien d’accès direct au Guide de la vie scolaire soit envoyé aux écoles.
TBE : Le SNUipp-FSU a dénoncé une fois de plus l’inutilité et le caractère répétitif des informations à transmettre via les TBE et a demandé à ce que les remontées d’informations (les retours d’exercice PPMS notamment) ne soient pas à faire via plusieurs outils.
La DASEN est « lasse », c’est un problème rencontré au niveau académique aussi.
Onde : Le SNUipp-FSU a demandé à ce que ONDE soit dimensionné afin que des envois de sms et des mails aux parents par classe/écoles/regroupement soient facilement réalisables.
Consignes ministérielles aux directeurs. Le SNUipp-FSU a informé l’IA-DASEN que les messages ministériels arrivent sur les boîtes personnelles des directeur.rice.s ce qui pose problème car cela oblige les direct.eur.rice.s à ouvrir deux boîtes mails pour être informé.e.s et ,en outre, en cas d’absence du directeur ou de la directrice, aucun adjoint n’y a accès. La DASEN fera remonter au ministère la demande du SNUipp-FSU d’envoyer les informations sur une seule et unique adresse mail : celle de l’école.
Aides administratives à la direction : le SNUipp-FSU a dénoncé l’insuffisance des moyens alloués : seule une légère augmentation du nombre de services civiques est prévue pour l’instant mais leur fiche de poste « Mission : aide au directeurs » n’est pas rédigée et donc pas attribuable ! La Rectrice a écrit qu’elle prioriserait le recrutement dans le 1er degré.
De plus, les services civiques sont recrutés du 1er octobre au 31 mai cette année. Les moments les plus compliqués de l’année pour les direct.eur.rice.s « échappent » donc à toute aide administrative !
PPMS-Sécurité des écoles : Le SNUipp-FSU a demandé à ce que les PPMS sortent des missions et de la responsabilité des direct.eur.rice.s car ces dernier.e.s ne sont pas formé.e.s, et n’ont ni le temps ni les budgets nécessaires à un suivi sérieux de ces dossiers sensibles. Selon l’IA-DASEN, le Ministère aurait évoqué l’idée d’un allègement du PPMS.
Autonomie d’organisation des 108 h par les direct.eur.rice.s : à la demande du SNUipp-FSU68, l’IA-DASEN rappellera aux IEN que les direct.eur.rice.s n’ont plus à faire remonter de tableaux d’organisation des 108h. Les direct.eur.rice.s doivent par contre continuer à les organiser et être capables d’en rendre compte.
Formation de 2 jours pour les directeurs : Le SNUipp-FSU a demandé que ces heures de formation ne soient pas prises sur le temps de décharge (du moins pour les direct.eur.rice.s non entièrement déchargé.e.s). L’IA-DASEN informe que cette formation est en cours d’organisation, ayant été annoncée par le ministère très (trop ?) tardivement.
Remboursement des frais de déplacement (pour chercher les livrets d’évaluation, les clés OTP, rencontrer son IEN…) : Le SNUipp-FSU demande à ce que les frais soient systématiquement remboursés. L’IA DASEN étudie le dossier et envisage l’ouverture d’ordres de mission qui permettraient le remboursement des frais.

BILINGUISME
34 contractuel.le.s sont employé.e.s dans le bilinguisme.
Deux postes sont non pourvus en bilingue (5 selon d’autres sources autorisées), des ZIL assurent le remplacement en français. Le SNUipp-FSU est intervenu pour demander la suppression de la filière bilingue.

PES
Déjà 14 désistements : une majorité de strasbourgeois.e.s et de lauréat.e.s du concours sur plusieurs académies.
Démissions : 1.

FORMATION
Les CPC accompagneront les collègues dans le cadre des plans français et maths déployés sur 6 ans. Ces constellations se développeront sur le modèle des lessons studies. A l’interpellation du SNUipp-FSU, l’IA-DASEN a confirmé que les personnels devraient être volontaires pour les visites en classe des CPC et les co-observations. Les IEN seront sensibilisé.e.s à cette problématique. Les PE en bénéficieront une fois tous les 6 ans.
Les 18h de formation se répartiront
- Soit 9h départemental + 9h départemental
- Soit 18h de constellation
Formation à l’outil numérique et à la pédagogie à distance : 3 modules de formation seront ouverts aux PE.

TRANSMISSION DES DOCUMENTS
Le SNUipp-FSU 68 a demandé une nouvelle fois la communication des listes de nomination des personnels. Le refus de l’IA-DASEN, sur consignes ministérielles, engendrera la saisie de la CADA par le SNUipp-FSU.

COMMUNICATION
Le SNUipp-FSU 68 a demandé la communication :
- D’une circulaire « maintien du bénéfice des services actifs » aux collègues car de trop nombreux PE ex-instituteurs n’en ont pas connaissance et se voient lourdement pénalisé.e.s lors de leur départ à la retraite.
- Le SNUipp-FSU a dénoncé également une diffusion d’informations erronées à ce sujet par les services de gestion de retraite du Rectorat avec des conséquences financières non négligeables pour les collègues concerné.e.s. Demande a été faite de former les personnels du Rectorat à ce sujet.
- Avis médicaux : Le SNUipp-FSU demande que figure sur les formulaires médicaux l’information rappelant que l’avis médical n’est pas un droit ouvert mais une préconisation qui permet à la DASEN de statuer selon les moyens RH. Trop de collègues s’effondrent quand ils/elles découvrent que l’avis n’a pas été suivi.
- D’une circulaire précise sur les modalités de mise en œuvre du forfait mobilité.