phone_callback

CAPD 22 février 2018 : classe exceptionnelle, 73 promus dans le Haut-Rhin. Le masculin l’emporte !

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 4 ans

CAPD 22 février 2018

Classe exceptionnelle : 73 promus dans le Haut-Rhin. Le masculin l’emporte !

Classe exceptionnelle, un nouveau grade au mérite… PPCR an 1

La FSU pour l'égalité

La CAPD du 22 février 2018 a validé les promotions à la classe exceptionnelle qui ont été étudiées lors du GT du 12 février 2018. Lors de cette réunion, l’Administration a dévoilé la liste des promu.es à ce nouveau grade de promotion pour les PE, ainsi que la méthode qui a permis de l’établir. Avec 73 promotions dans le Haut-Rhin, ce grade ne concerne que 1,66% des enseignant.es.

Un barème a permis le classement des éligibles, dans deux viviers séparés.

125 femmes et 74 hommes étaient promouvables. 26 femmes et 31 hommes seront promus.
Sur les 73 promu.es, 30 n’ont plus de classes (4 femmes et 26 Hommes).
Égalité professionnelle qu’ils disent ! (Protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique (mars 2013))

- Vivier 1 : personnes ayant accompli 8 ans dans certaines fonctions (direction, CPC, enseignement en éducation prioritaire…) et ayant atteint le 3e échelon de la hors classe. Dans ce premier vivier (80%), 57 personnes (26 femmes et 31 hommes) sur 176 promouvables seront promues.

- Vivier 2 : personnes ayant atteint le dernier échelon de la hors-classe. Dans ce second vivier (20%), 16 personnes (9 femmes et 7 hommes) sur 49 promouvables seront promues. Seules 23 personnes ne sont éligibles qu’au vivier 2.

- 26 personnes étaient éligibles dans les deux viviers : leur candidature a d’abord été étudiée dans le premier vivier. Si elles n’étaient pas promues, leur candidature a été étudiée ensuite dans le second vivier.

Ce barème se compose :
d’un avis de l’IA-DASEN, sur proposition de l’IEN :
- un avis « excellent » (140 points) à 37 des collègues promouvables,
- un avis « très satisfaisant » (90 points) à 49 collègues promouvables,
- un avis « satisfaisant » (40 points)à 132 collègues promouvables,
- un avis « insatisfaisant » (0 point) à 4 collègues promouvables.
d’une bonification en fonction de l’ancienneté dans la plage d’appel (au 1er septembre 2017 avec l’ancienneté conservée dans cet échelon). …. de 6 à 48 points. (La grille d’équivalence.)
départage à barème équivalent :
- l’ancienneté dans le grade
- le rang décroissant d’échelon (du 6ème au 3ème échelon)
- l’ancienneté dans l’échelon
- l’ordre alphabétique (pas utiliser pour cette campagne)

A l’issu de la CAPD, le SNUipp-FSU a envoyé un mail à l’ensemble des collègues promu.es.

La classe exceptionnelle : une promotion au mérite pour peu d’élu.es.

Le SNUipp-FSU s’est fortement opposé à la création de ce nouveau grade pour les promotions des PE. Une fois de plus, c’est sur le "mérite", la fonction (pour le vivier 1), la « valeur professionnelle » évaluée par leur hiérarchie que les collègues seront « élu.es » puisque les points attribués à l’avis de l’IEN sont déterminants. Une promotion pour trop peu d’enseignant.es, en fin de carrière, qui ne peut être ressentie que de manière injuste par tous les autres. Une promotion qui aggrave les inégalités entre les femmes et les hommes.

Alors qu’elles représentent dans notre département 83,8% de la profession, les femmes ne sont que 69,33% à la hors-classe, élément déterminant pour atteindre la classe exceptionnelle !

Pour cette campagne d’accès à la classe exceptionnelle, dans notre département, alors que les femmes représentent 62,8% des promouvables … elles ne sont que 47,9% à être promues … le mérite est bien un nom masculin.

Le SNUipp-FSU rappelle son opposition à ce système injuste et infantilisant et revendique l’avancement automatique de tous au rythme le plus rapide.
Le SNUipp-FSU revendique l’accès pour tous à l’indice 972.