phone_callback

Avancement de carrière : à la tête du client ...

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 10 ans

Avancement de carrière : à la tête du client ...

Nouvelle mesure de démantèlement des droits collectifs de la profession, accélération de l’individualisation des carrières, le ministère se prépare à publier un décret (et son arrêté d’application) qui remet en cause les modalités d’évaluation des enseignants. Echelle et avancement

Finies les promotions au Grand Choix ou au Choix…

Finies les CAPD promotions…

Il n’y aurait plus de règles, plus de garde-fou, plus de transparence…

Il ne resterait que le salaire à la tête du client…

Ne nous méprenons pas :
L’actuel système d’avancement d’échelon est injuste, nous le dénonçons chaque année…

Mais ce projet ajoute de l’arbitraire à l’injustice…

Le projet de décret et son arrêté d’application sont très clairs (Voir les projets ci-dessous) :

- avancement au rythme le plus lent pour tout le monde (équivalent des promotions « à l’ancienneté » actuelles)
- entretiens professionnels tous les trois ans avec l’IEN (supérieur hiérarchique) ou tout autre personne désignée par l’administration : CPC ?, futurs directeurs d’EPEP ? …
- résultats des élèves, « manière de servir », auto-évaluation… Il va falloir que la formation initiale et continue (ou ce qu’il en reste) nous apprenne l’art de la courbette ! …
- « possibilité » (pas d’obligation donc) pour l’IEN d’attribuer jusqu’à 5 mois de bonus d’ancienneté pour les plus « méritants », jusqu’à 2 mois pour les « un peu moins » méritants, et rien du tout pour les autres…

Travailler plus longtemps… pour gagner moins …
Ces bonus d’ancienneté peuvent faire penser à l’actuel dispositif de promotions au Grand Choix ou au Choix… mais il y a de la perte :
- allongement de carrière pour les personnels promus le plus rapidement : passage de 18 ans, dans le système actuel, à 26 ans et 8 mois dans le projet de décret, soit 8 ans et 8 mois de plus.
- allongement de carrière pour les personnels promus au rythme moyen : de 26 ans dans le système actuel à 28 ans et 4 mois dans le projet de décret, soit 2 ans et 4 mois de plus.
- pour la période allant de septembre 2012 à janvier 2015, seuls des avancements à l’ancienneté auront lieu : une façon de faire encore plus d’économies…

Avancement 1

Cette refonte de l’évaluation des enseignants s’inscrit dans une politique globale de gestion des « ressources humaines » de la fonction publique.
En 2009, au début du dispositif « évaluations CE1-CM2 », nous avions eu connaissance d’un diaporama très explicatif sur les projets de notre hiérarchie.

Diapo évaluations enseignants

Après les évaluations CE1-CM2,il faudra évaluer les maîtres…

Les évaluations CE1-CM2 ne sont pas tout à fait le dernier acte des contre-réformes du gouvernement à l’encontre de l’école.
La diapositive reproduite ci-desous est extraite d’un rapport publié sur le site « La Formation des Cadres de l’éducation nationale » : http://www.esen.education.fr/fr/.

Ce rapport, rédigé par un Inspecteur Général, traite de l’Évaluation des personnels enseignants.

Cette diapositive est très claire, elle permet de confirmer que les évaluations CE1-CM2 ne sont pas une mesure isolée mais bel et bien qu’elles s’intègrent dans la cohérence du plan gouvernemental mis en route depuis de longs mois : nouveaux programmes, nouvelle semaine scolaire, nouvelles évaluations des élèves…

L’étape ultime de ce plan sera la refonte de l’évaluation des personnels.
Pour télécharger le diaporama : lien direct

Cette diapo se terminait par :
« évaluation des enseignants centrée sur les effets de leurs pratiques pour les élèves. »

Nous y voilà donc…

Les projets de décret et d’arrêté :
- Projet d’arrêté " reconnaissance de la valeur professionnelle " PDF 99.5 ko
- Projet de décret " reconnaissance de la valeur professionnelle". PDF 151 ko