phone_callback

Audience à la DGRH sur l’indemnitaire : refus d’équité pour les personnels de l’ASH second degré

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 9 mois

Audience à la DGRH sur l’indemnitaire : refus d’équité pour les personnels de l’ASH second degré

Le SNUipp-FSU a été reçu en audience ce lundi 11 janvier par la direction des Ressources Humaines (DGRH) du ministère sur les questions touchant les personnels de l’ASH second degré.

Le SNUipp-FSU a rappelé que les structures de l’enseignement adapté et leurs personnels étaient reconnus pour leur qualité face à la grande difficulté scolaire et qu’ils avaient été d’une grande importance dans le lien et la scolarisation de ces élèves pendant la période de crise sanitaire.

Pourtant, nous constatons une réelle dégradation des conditions de travail (effectifs par classe, départs en formation) et une politique indemnitaire injuste (non revalorisation, baisse du traitement indemnitaire, pas d’ISAE, pas de part variable de l’ISAE). Le SNUipp-FSU a dénoncé la lecture que font les IA-DASEN des circulaires SEGPA-ULIS concernant les effectifs. Dans de trop nombreux départements, les effectifs constatés dépassent ceux indiqués dans les circulaires. Nous avons demandé qu’une note soit adressée aux IA-DASEN pour que le respect des circulaires soit réel.

Le SNUipp-FSU a rappelé l’urgence de revoir la politique en direction des enseignements spécialisés et adaptés, en inscrivant notamment des négociations spécifiques dans l’agenda social pour l’ASH et en portant ces questions (des personnels affectés sur des postes du second degré) à chaque négociation concernant l’ensemble des personnels du 1er degré.

Si la DGRH dit entendre nos revendications ainsi que l’importance des enseignements adaptés et spécialisés, les faits ne sont pas là pour le confirmer. Sur la question indemnitaire le DGRH admet qu’il est difficile de l’inclure dans le cadre de l’agenda social. La DGRH se contentera de transmettre au cabinet du ministre de l’éducation nationale la nécessité d’ouvrir des discussions et des groupes de travail spécifiques sur les enseignements adaptés.

Sur les effectifs et les formations, elle renvoie ces questions à la DGESCO plus à même de traiter ces thèmes.

Le SNUipp-FSU prend acte de ces échanges et demandera la tenue dans les jours qui viennent d’un calendrier de travail sur les questions de l’ASH second degré, ainsi qu’une demande d’audience auprès de la DGESCO sur les questions de moyens.