Source du document : Actualités  / Actualités 2017 2018  SNUipp-FSU Haut-Rhin
Document publié le 2018-05-11 18:35:56 © SNUipp-FSU Haut-Rhin



Exclus de la revalo : écrire pour être entendus Publié le: vendredi 11 mai 2018





Exclus de la revalo : écrire pour être entendus

De trop nombreux enseignants exerçant des missions particulières (CDO, MDPH, Milieu pénitentiaire, classe relais...) se trouvent exclus de la revalorisation obtenue en 2016 avec la création de l’ISAE portée à 1200 euros par an. Le SNUipp-FSU met à disposition des personnels concernés des modèles de courrier pour alerter les parlementaires et les inspecteurs d’académies de cette situation. Autant d’actions nécessaires pour continuer de peser dans les discussions au ministère.

L’instauration de l’ISAE en 2013 et son augmentation à 1 200 Euros par an en 2016 a participé d’une première revalorisation du métier de professeur des écoles. Mais des enseignantes et des enseignants du premier degré en sont toujours exclus.

Le SNUipp-FSU vient à nouveau de s’adresser au ministre dans un courrier pour rappeler au ministre que «  des enseignants, du fait d’un exercice en service partagé comme les PEMF, ne perçoivent pas la totalité de l’indemnité alors qu’ils ont la pleine responsabilité de leur classe. D’autres encore, comme les secrétaires de CDOEA, les enseignants mis à disposition des MDPH, ceux exerçant en milieu pénitentiaire, en classe relais ou en centre éducatif fermé, ceux affectés au CNED, en ERDP, au CRDP ou dans le réseau Canopé, les enseignants en PACD et PALD, les coordonnateurs REP, les conseillers pédagogiques... ne la perçoivent pas. ». Une injustice pour ces enseignants qui au quotidien s’investissent eux aussi pour la réussite des élèves.

Enfin, le syndicat a tenu à rappeler « qu’une partie des enseignants de SEGPA, EREA ou ULIS collège perdent annuellement plusieurs centaines d’euros, Du fait des modifications de leur régime indemnitaire et bien qu’ils perçoivent l’ISAE. »

Aussi le SNUipp-FSU propose aux enseignants concernés une lettre pétition à envoyer à l’IA-DASEN avec une copie au SNUipp-FSU 68.

Il met également à disposition un courrier à adresser aux parlementaires pour les alerter de cette situation de rupture d’égalité de traitement.

Lire aussi :
- Exclus de la revalorisation : gagner l’égalité