Source du document : Actualités  / Archives des actualités  SNUipp-FSU Haut-Rhin
Document publié le 2013-03-12 18:22:35 © SNUipp-FSU Haut-Rhin



Permutations 2013 : Ça bloque encore ! Publié le: mardi 12 mars 2013





Permutations 2013

Ça bloque encore !

Les permutations 2013 affichent un taux de satisfaction encore plus bas que l’an dernier. Seule satisfaction, les demandes de mutation pour raison de handicap. Le SNUipp-FSU s’adresse au ministre pour que s’ouvre le chantier de l’amélioration des mutations des enseignants. Il demande que la mobilité des enseignants soit facilitée lors de la phase d’INEAT-EXEAT en juin.

Les résultats des permutations étaient catastrophiques l’an passé, avec des chiffres de satisfaction parmi les plus bas de ces dernières années. En 2013 ce triste record est battu : seulement 21% des enseignants du 1er degré ont obtenu le département souhaité, contre 25% l’an dernier.

Demandes de permutations satisfaites depuis 2005

Même constat pour les permutations au titre du rapprochement de conjoints : 39,25% en 2013 contre presque 46% en 2012. Ainsi, environ 9% des enseignants des Ardennes, de l’Yonne ou de l’Oise peuvent quitter leur département, tout juste 6% en Seine St Denis… (voir tableau par département ci-dessous). Seul élément de contentement, les permutations au titre du handicap, qui affichent un taux de satisfaction de 90%.

Le SNUipp-FSU s’adresse au ministre

Les principales causes de ces statistiques sont connues : les suppressions massives de postes ces dernières années ainsi que les départs en retraites plus tardifs. Les modifications des barèmes cette année n’ont pas eu les effets positifs escomptés notamment pour les rapprochements familiaux. En outre, il apparait que les DASEN ont limité aussi les calibrages départementaux ( possibilités de mutations) du fait de l’arrivée des stagiaires issues des deux concours de cette année. Cette bonne nouvelle ne peut être un frein à la mobilité des enseignants. C’est pourquoi le SNUipp-FSU est intervenu auprès du ministère pour demander un groupe de travail sur la question de la mobilité des esneignants. En outre, il souhaite que des directives soient données aux Dasen pour régler dès maintenant dans les départements les situations humaines les plus difficiles, qui ont souvent des conséquences lourdes en terme de vie personnelle et professionnelle. Le SNUipp-FSU invite les candidats malheureux à prendre contact dès maintenant avec ses sections départementales pour toutes les informations utiles à la participation aux phases manuelles des mutations (ineat-exeat).

A consulter aussi  :
- Le courrier du SNUipp-FSU au Ministre
- les statistiques de la participation en 2013

TABLEAU PAR DÉPARTEMENT