Source du document : Actualités  / Archives des actualités  SNUipp-FSU Haut-Rhin
Document publié le 2011-08-30 23:26:03 © SNUipp-FSU Haut-Rhin



Direction d’école : les consignes du SNUipp-FSU Publié le: mardi 30 août 2011





Direction d’école : les consignes du SNUipp-FSU

La situation de la direction et du fonctionnement de l’école est critique.

Le SNUipp-FSU s’en est fait l’écho lors de sa conférence de presse de rentrée.

(http://www.lesechos.fr/journal20110826/lec1_france/0201589943563-les-directions-d-ecole-en-difficultes-210538.php)

La reconnaissance de l’aide administrative obtenue en 2006 par l’action est complétement remise en cause en cette rentrée 2011. Le ministère refuse le renouvellement des contrats et des personnels EVS. Alors que la mission d’assistance administrative aurait besoin d’être confortée avec des personnels formés et qualifiés, le ministère supprime cette aide aux écoles.

Cette mesure va concerner des milliers de directrices et de directeurs, à terme, toutes les écoles.

Explications des consignes de rentrée :

Consigne 1 : Le SNUipp-FSU appelle les directrices et directeurs d’école à ne plus traiter toutes les demandes de l’administration.

Dorénavant, c’est « Je réponds quand j’ai le temps » : « Je me consacre aux activités pédagogiques en lien avec les élèves et au travail relationnel, indispensable auprès des familles. Le reste attendra : Enquêtes multiples, listings à fournir, demandes administratives, ne seront pas prioritaires ».

Le SNUipp-FSU met à disposition des équipes :

- un bandeau électronique « Je réponds quand j’ai le temps » pour les réponses aux courriels (clic droit / copier l’image ou enregistrer l’image sous) bandeau Direction halte à la surcharge

- une version papier à coller sur les correspondances postales

"Je réponds qd j’ai le temps" : bandeaux papier PDF - 88.9 ko

Le SNUipp-FSU propose aux directrices et aux directeurs d’en informer l’administration lors des réunions de pré-rentrée « directeurs » dans les circonscriptions (voir ci-dessous ).

La situation de la direction et du fonctionnement de l’école est critique : des tâches alourdies, des missions complexifiées, un manque de temps notable, et maintenant le non renouvellement de l’aide administrative.

Il est temps de reconnaître et de soutenir l’engagement des directrices et directeurs pour la réussite des élèves. Ils ont besoin d’une formation initiale et continue à la hauteur de leurs missions, de temps de décharge réévalué. La situation de l’assistance administrative à cette rentrée montre qu’elle ne peut se satisfaire de contrats précaires soumis aux aléas des financements.

Un nouveau métier est indispensable au fonctionnement de l’école : celui de secrétaire administratif.

La situation doit changer. Le SNUipp demande des mesures d’urgence et l’ouverture de discussions. Il prend contact avec ses partenaires syndicaux afin de construire un mouvement unitaire et d’ampleur pour changer la donne de la direction et du fonctionnement de l’école.

Consigne 2 : Texte à lire auprès des collègues et des IEN lors des réunions de pré-rentrée

"La situation de la direction et du fonctionnement de l’école est critique : des tâches alourdies, des missions complexifiées, un manque de temps notable, et maintenant le non renouvellement de l’aide administrative. En cette rentrée, la coupe est pleine. Le dossier de la direction d’école est en souffrance depuis trop longtemps. Cette situation montre par exemple que l’assistance administrative ne peut se satisfaire de contrats précaires soumis aux aléas des financements. Un nouveau métier est indispensable au fonctionnement de l’école : celui de secrétaire administratif.

Mais que dire de notre formation qui réclamerait d’être adaptée à la réalité de notre travail ! Que dire de notre temps de décharge qui mériterait d’être réévalué !

Gérer, coordonner, animer, piloter, informer, surveiller, responsabiliser, intervenir, panser, soutenir, réparer, bricoler... la liste est trop longue : nous sommes sur tous les fronts pour faire fonctionner l’école. Nos conditions de travail ne cessent de se détériorer. Le ministère ne peut plus rester sourd plus longtemps. Il est indispensable de reconnaître et de soutenir notre engagement quotidien pour la réussite des élèves.

Aujourd’hui, le point de rupture est atteint. Mais, on ne se laissera pas faire. Nous vous informons que nous ne traiterons plus toutes les demandes de l’administration qu’en les priorisant.

Dorénavant, c’est « Je réponds quand j’ai le temps » conformément à la consigne syndicale. Nous nous consacrerons aux activités pédagogiques en lien avec les élèves et au travail relationnel, indispensable auprès des familles.

Le reste attendra et pourrait même attendre longtemps : Enquêtes multiples, listings à fournir, demandes administratives, ne seront pas prioritaires.

La situation doit changer. De réelles discussions doivent s’ouvrir au plus haut niveau. Nous vous demandons de transmettre ces doléances à M. ou Mme l’Inspecteur d’Académie ainsi qu’au ministère. Nous sommes déterminés."

Consigne 3 : Réunion des directrices et directeurs d’écoles

Le SNUipp-FSU vous propose de se réunir en AG de directrices et directeurs. Il s’agit d’évaluer avec vous assez rapidement le suivi de ces premières consignes et de construire éventuellement un deuxième niveau d’action : grève administrative – rassemblements départementaux – manifestation nationale – autres.

Ces retours nous permettront de confirmer ou revoir notre mot d’ordre lors du Conseil national des 13 et 14 septembre.

Attention : une consigne n’est valable que si elle est suivie.