Accueil
sg sd
Le SNUipp 68 Actualités Outils pratiques Carrière Carte scolaire
CAPD Débuts de carrière Archives des actualités Les Retraites en question
id

SNUipp-FSU Haut-Rhin



Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Actualités 2019 2020 

Imprimer l'article


Stéphane Bonnery : Les informations en ligne ne suffisent pas à l’appropriation des savoirs par les élèves

Publié le: vendredi 27 mars 2020

rien
rien

Stéphane Bonnery : Les informations en ligne ne suffisent pas à l’appropriation des savoirs par les élèves

Stéphane Bonnery est professeur des universités au département des Sciences de l’éducation à l’Université Paris 8 et membre de l’équipe ESCOL-CIRCEFT

Son intervention au colloque « Education prioritaire » organisé par le SNUipp-FSU le 26 janvier 2017 portait sur : quelles pratiques et quels supports pour lutter contre les inégalités ?

Dans l’interview qu’il a donné à l’Humanité.fr, il revient sur la « continuité pédagogique ». Il met en garde : « Les informations en ligne ne suffisent pas à l’appropriation des savoirs par les élèves »


Sur le café pédagogique
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/27 ......

Stéphane Bonnery : La continuité pédagogique et les mensonges

« Si le virus provoque une telle déstructuration de notre société, c’est qu’il y avait déjà un souci, celui de la déstructuration du service public mené par les politiques depuis des années ». Professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 8 (Saint Denis), Stéphane Bonnery questionne la continuité pédagogique tant vantée par le ministre. Il l’accuse de profiter de la crise actuelle pour faire passer en force ses réformes. « Concernant le bac, j’accuse nommément Blanquer de faire exprès de jouer la montre. Plus le temps passe, plus il aura l’occasion de dire qu’il n’y pas d’autres solutions que le contrôle continu. Contrôle continu qu’il a en tête depuis bien longtemps et qu’il faut tout faire pour éviter car il amplifierait les inégalités ».

Entretien

La continuité pédagogique, qu’est-ce que cela signifie ?

Continuer à instruire dans le contexte actuel est une bonne chose mais il faut se garder de deux travers. Le premier, ce serait de se dire qu’il faut attendre que cela passe, et qu’on verra bien après. Les familles, et notamment les familles populaires, ont bien compris que plusieurs semaines sans école pénaliseraient leurs enfants. Le second serait de faire de la surenchère car toutes les conditions ne sont pas réunies pour un réel enseignement à distance.

La continuité pédagogique suppose des enseignants installés dans le métier. Or la suppression massive des postes depuis des décennies, avec le recrutement de contractuels pour parer aux manques, a des conséquences très concrètes. Les contractuels essaient de faire au mieux. Avoir une classe, pour eux, n’est déjà pas simple, alors construire des apprentissages qui soient accessibles aux élèves, sans professeur ni recours des parents, est encore plus compliqué. Ce que révèle cette crise, c’est que pour penser une continuité pédagogique, il faut des enseignants en continu. Cela révèle quelque chose de profond, cela révèle un mensonge du gouvernement qui fait comme s’il était face à une crise qui vient de l’extérieur. Or si le virus provoque une telle déstructuration de notre société, c’est qu’il y avait déjà un souci, celui de la déstructuration du service public mené par les politiques depuis des années. Si on avait partout des enseignants titulaires, on pourrait au moins envisage des solutions comme le lissage du programme sur deux ans au sein des équipes pédagogiques.

Le ministre assure que l’Education Nationale est prête. Est-ce le cas ?

Non certainement pas, et cela pour plusieurs raisons. D’abord les conditions matérielles. Le modèle de famille qui est dans la tête de nos gouvernants et qui est diffusé dans la presse est basé sur une famille où chaque enfant dispose d’une chambre individuelle, de son propre ordinateur, de parents disponibles pour accompagner les apprentissages et surtout du haut débit. Et cela, cela révèle le profond racisme de classe de ce gouvernement. Les enfants sont, bien souvent, seuls face aux injonctions qui arrivent. Et même quand les parents sont mobilisés, plusieurs enfants d’une même famille se retrouvent sommés de se connecter à un cours à la même heure alors qu’un seul ordinateur dans la famille est disponible. Les profs ne peuvent être tenus responsables de cette pression, car c’est surtout sur eux qu’elle s’exerce, par le biais des inspecteurs, des rectorats, et surtout du ministère. Il est normal qu’il y ait des lignes directrices institutionnelles mais il faut aussi savoir s’adapter à la réalité locale, plutôt que d’imposer de bonnes recettes d’en haut.

Au-delà des conditions matérielles, les conditions pédagogiques aussi sont questionnables. Un enseignant sait construire ses supports pour faire classe devant ses élèves, l’enseignement à distance ne s’improvise pas. Aujourd’hui, les enseignants ne sont pas prêts, quel que soit le discours ministériel. Beaucoup envoient aux élèves ce qu’ils ont préparé pour le présentiel, car c’est ce dont ils disposent dans l’urgence, mais ces supports sont faits pour être accompagnés de la parole et d’activités encadrées par l’enseignant.

Le rôle de l’enseignant en classe est donc primordial ?

En général, l’enseignement d’une notion en classe se passe sur plusieurs temps : des exercices contextualisés pour dégager le savoir de façon décontextualisée. Ce cheminement vers la formulation des savoirs, se fait souvent à l’oral lors de la correction des exercices. En classe, les travaux de notre équipe montrent déjà que c’est le moment le plus dificicile et que cette oralité pose des problèmes. A distance, on laisse cette étape fondamentale des sauts cognitifs à la charge des familles, le risque est grand que beaucoup d’enfants passent à côté. Il faudrait donc que les enseignants soient en capacité de penser des supports pédagogiques en se demandant « qu’est-ce que je peux raisonnement supposer que l’élève sait déjà, sait déjà faire et qui ne nécessite pas l’accompagnement d’un adulte ? ». C’est extrêmement difficile, je ne suis pas sûr de savoir le faire, pour être tout à fait franc…

Que l’institution encourage à maintenir le lien avec les élèves, à faire des révisions avec eux, c’est une chose. Si des notions nouvelles sont abordées, il faut que l’enseignant donne toute la progressivité explicite, ce qui suppose d’avoir rédigé chaque phrase du cours. C’est loin d’être évident.

Mais ce qui m’inquiète, c’est que le gouvernement fait de cette expérience, pas seulement une situation face à une crise, mais aussi un test grandeur nature pour imposer des logiques de fond.

Cet enseignement à distance relève quelque chose de profond : cela fait trop longtemps que l’on néglige les savoirs. Au fond, on considère que les savoirs sont des informations disponibles que chacun, de façon innée, saura repérer dans une situation dans lequel on le met. L’idéologie des compétences a réactivé de façon sous-jacente l’idéologie du don. On voit bien avec les enfants à la maison, qu’il ne suffit pas que les informations soient en ligne pour que les élèves identifient dans une profusion d’éléments ce qu’est le savoir. La place de l’enseignant est donc fondamentale.

Comment éviter cet écueil ?

Je n’ai pas de solution miracle. Sur le court terme, les enseignants proposent des choses sur le terrain. Il serait bon de les accompagner, de leur rappeler qu’il faut rendre les supports explicites, qu’il faut guider les élèves pas à pas. Cela pourrait même permettre qu’après cette crise les enseignants se questionnent sur la part de l’implicite dans leur enseignement.

Quid de Parcoursup et des classes à examen ?

Le ministère n’a pas repoussé les dates de Parcoursup. Pendant cette période cruciale lors de laquelle les lycéens vont indiquer leur motivation pour telle ou telle formation, motivations qui servent comme filtre de tri, ils ne seront pas dans les meilleures conditions pour être accompagnés. Pourquoi le ministère s’obstine sur Parcoursup qui est un outil d’élimination sociale ? C’est volontaire. Le ministère instrumentalise la crise pour avancer toutes ses idées les plus néfastes au plus vite. Le gouvernement parle de guerre, en fait c’est la Blitzkrieg*. Avancer vite et fort. On pourra dire aux lycéens éliminés que c’est la faute de la crise, mais on les fera aussi culpabiliser de ne pas avoir su rédiger un bon CV. La recherche actuelle montre déjà les effets inégalitaires de Parcoursup. Là, ils seront décuplés. C’est une forme d’élimination sociale, ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer.

La solution immédiate serait de remettre en place le système antérieur à Parcoursup, APB, qui était moins inégalitaire et qui garantissait un peu plus de mixité sociale.

Concernant le bac, j’accuse nommément Blanquer de faire exprès de jouer la montre. Plus le temps passe, plus il aura l’occasion de dire qu’il n’y pas d’autres solutions que le contrôle continu. Contrôle continu qu’il a en tête depuis bien longtemps et qu’il faut tout faire pour éviter car il amplifierait les inégalités en faisant du bac un diplôme inégal selon l’établissement, sa réputation, les options et moyens dont il dispose, etc.

Je propose des solutions, qui ne sont peut-être pas les bonnes, mais j’essaie au moins d’en trouver. Première solution, annoncer dès maintenant aux futurs bacheliers un ou deux chapitres auquel le programme serait réduit, et sur lesquels ils seront interrogés en s’assurant que ce sujet est généralement traité en début d’année. Ce n’est pas évident pour toutes les matières, j’en ai bien conscience.

Deuxième solution, proposer plusieurs sujets au choix à chaque épreuve, sur des chapitres qui sont le plus souvent étudiés en première partie d’année.

Bien entendu, il n’y pas de solution idéale mais ce sera bien moins pire que ce que prévoit le ministère. Supprimer le bac en tant que diplôme national, empêcher qu’il soit le sésame pour accéder aux études supérieures, c’est élimer de la course les enfants des milieux populaires, et d’autres qui ont joué le jeu de l’établissement de secteur.

Et l’après crise, qu’en attendez-vous ?

Il va falloir saluer tous ceux qui mouillent la chemise en ce moment, les enseignants aussi. J’ai d’ailleurs été profondément choqué par les propos du président Macron mercredi. Finalement, ce qu’il a dit, c’est « donnez de vous, soyez héroïques » tout en annonçant un vague plan d’urgence pour l’hôpital sans donner aucun élément concret de cet engagement.

Mais le jour d’après c’est maintenant. Il faut qu’il dise qu’il a compris les agents des services publics, qu’il a compris qu’un service public solide est la garantie d’une société solide, que c’est le squelette de notre société. Face à une crise économique, à un virus, à une guerre, ce squelette est la garantie que notre société tiendra bon. Mais ce n’est pas ce qu’il a dit. Il a dit, sacrifiez-vous, montez au front et on verra plus tard ce que l’on vous donnera… dans une mise en scène médiatique sur le front… Mercredi soir, il a fait son Trump.

A l’occasion de cette crise, il faudra remettre les choses à plat et se demander où va notre monde…

Propos recueillis par Lilia Ben Hamouda

rien
Bulletin d’adhésion 2019-2020
Permutations rentrée 2020 : e dossier
Rendez-vous de carrière et Appréciation Finale : les modèles de recours
Modalités de reclassement d’échelon des professeurs des écoles stagiaires nommés au 1er septembre 2019
Votes internes FSU et SNUipp-FSU
La FSU 68 et le SNUipp-FSU 68 engagés dans l’action !
Des RIS, des RIS, des RIS
Formation continue pendant les « périodes de vacance des classes »
ISAE pour les DACS : première bataille gagnée par le SNUipp-FSU
MOBILISATIONS POUR LE CLIMAT 20 ET 21 SEPTEMBRE
Liste arrêtée des cités éducatives
Compte-rendu du CTM du 17 septembre 2019 Déclaration FSU - Points concernant le 1er degré
La retraite par points : ça fait mal aux PE !
Courrier d’alerte sur le manque d’AESH : le SNUipp-FSU 68 s’adresse à la Rectrice
Un ministre ne doit pas instrumentaliser la laïcité
Appréciation finale Rendez-vous de carrière
Un drame et des questions
Rendre hommage à Christine RENON
Rendre à Christine Renon l’hommage qu’elle mérite
INSCRIPTIONS A LA SESSION 2020 DU CAPPEI (CERTIFICAT D’APTITUDE PROFESSIONNELLE AUX PRATIQUES DE L’EDUCATION INCLUSIVE)
COMMUNIQUÉ INTERPRO SUR LA RÉFORME DES RETRAITES
Plus jamais ça !
En mémoire de Christine Renon...obsèques du jeudi 3 octobre
Mercredi 9 octobre 2019 à Mulhouse : Soutien aux décrocheurs
Mails aux écoles du vendredi 4 octobre 2019
Madame la Rectrice, souhaitez-vous museler les Comités d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail ?
Gestion rénovée des pensions de retraite : droit à l’information, rectification des données, demande de retraite
17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère 2019 « ENGAGEZ-VOUS POUR MES DROITS ! »
Direction d’école et souffrance au travail : Alerte sociale déposée par l’intersyndicale
POUR LES RETRAITÉ.ES L’AUSTÉRITÉ CONTINUE
Avis d’ouverture au CAFIPEMPF - session 2020
Ouverture Concours certification complémentaire des enseignants-Inscriptions au CAFIPEMF -session 2020
Revaloriser les salaires des personnels de l’Éducation : urgence !
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 11 octobre 2019
Indemnité GIPA « garantie individuelle du pouvoir d’achat » 2019
ISAE pour les DACS : le ministère utilise la manière forte et montre son mépris des personnels
#IlsSontOùNos300€ ?
« Le pilotage des classes dédoublées 100% de réussite en CP et CE1 »
RIS Direction et fonctionnement de l’école
Des Droits pour les peuples et des règles pour les multinationales
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 15 octobre 2019
Retour des documents : PPMS mis à jour, enquête flash et RETEX
Mulhouse : les écoles « orphelines » (EM porte du miroir et EE Kléber) doivent intégrer l’éducation prioritaire
Congrès départemental de la FSU68 jeudi 21 et vendredi 22 novembre 2019
Le 6 novembre : partout, dénonçons les conditions de travail dégradées des personnels
Observatoire du métier enseignant
Les retraites, un choix de société !
Observatoire du métier enseignant
Qui pose le problème des accompagnatrices voilées ?
Retraites : comprendre la réforme Macron, lutter avec la FSU pour développer les solidarités
Mail aux écoles et aux collègues du lundi 4 novembre2019
Assurance chômage : Réforme inacceptable pour la FSU !
Evaluations CP-CE1 : un moment historique ?
Education prioritaire : Besoin d’ambition !
Création des contrats de préprofessionnalisation au bénéfice des assistants d’éducation
5 Décembre 2019 : Tous en GREVE !! 113 écoles fermées !
Permutations Rentrée 2020 : Le calendrier
souffrance au travail : lettre à Christine
Direction et fonctionnement d’école : Point sur les réunions de circonscription directeurs-trices-IEN
Direction et CTM du 13 novembre : Quand on a que des mots...
Direction d’école (questionnaire ministériel) : pour quoi faire ? qu’en faire ? décryptage
PE ex-instit et retraite : comment garder le bénéfice de la limite d’âge ?
DSDEN 68 circulaires : Affectation sur poste adapté des enseignants du premier degré – Rentrée scolaire 2020
Réforme des retraites : quelques bonnes raisons de faire grève le 5 décembre
mail du vendredi 15 novembre 2019
Dis quand traverseras-tu ? - Les Goguettes (en trio mais à quatre)
Communiqué intersyndical : NOUS NE SIÉGEONS PAS AU CONSEIL COMMUN
Marchons contre les violences sexistes et sexuelles le samedi 23 novembre 2019
Direction d’école : encore loin du compte
Changement de département rentrée 2020
Education prioritaire : Rapport « Mission territoire et réussite » Azéma-Mathiot
mail du vendredi 22 novembre 2019
Réforme des retraites : la remise en cause des droits non contributifs
Direction d’école : pour des mesures ambitieuses
Rapport du COR : un prétexte pour des mesures régressives avant même la retraite par points
Laïcité à l’école : quelques rappels
Le 5 décembre en grève et dans la rue
Direction d’école : le SNUipp FSU 68 écrit à la DASEN
Circulaire : Candidature à l’inscription sur la liste d’aptitude dans un emploi de directeur d’école à 2 classes et plus - Rentrée 2020
Mail aux écoles et aux collègues du jeudi 28 novembre 2019
Grève retenue sur salaire et arrêt Omont
Lancement pétition « Pas de mise en place de la réforme de la forma-tion des enseignant.es à la rentrée 2020 ! »
La FSU dénonce la suppression de l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement.
La réforme des retraites pénalisera encore plus les femmes
La maternelle que nous voulons
SNPI-FSU Revue n°109 (septembre 2019) Éducation prioritaire
Guide CHSCTA Alsace "Harcèlement au travail"
5 décembre : Les AESH n’ont pas à être réquisitionné.es pour le service minimum !
Protocole de traitement d’une alerte suicidaire (CHSCTA Alsace)
Remontée du tableau d’émargement "absence de service fait" à compléter suite à une grève
Déclaration d’intention de faire grève reconductible
Lundi 27 janvier 2020 Stage : Ecole et migrations - Accueillir les enfants d’ailleurs
Déclaration d’intention de faire grève
Grève : tableau de remontée de services faits ou non faits
réforme des retraites : continuons l’action
Après le 5 décembre : déterminé·es pour gagner !
Réunion intersyndicale au sujet de la direction avec la DASEN
Mail aux écoles et aux collègues du lundi 9 décembre 2019
Manifestation du 10 décembre 2019
EMR (Équipe Mobile Ressources)
Trois guides pour aider les personnels à adopter les bons réflexes en cas d’agression ou de plainte
Retraite : des annonces qui renforcent la détermination des enseignant-es
Promesses de noël sur les retraites = Arnaques
Si vous avez envoyé votre déclaration mais que vous n’avez pas fait grève
Réforme des retraites : Stage syndical le jeudi 6 février 2020
Journée massive de grève et de manifestation : mardi 17 décembre
Stage de formation syndicale : le travail contrarié de la direction d’école
mail aux écoles du vendredi 13 décembre
Réforme des retraites : mobilisons-nous massivement mardi 17 décembre
Circulaire : demande de disponibilité, de congé de non-activité, de congé parental, de détachement - année scolaire 2020/2021
Manifestation du 17 décembre et sa suite le samedi 21 décembre
Dotations académiques Rentrée 2020 : Vague de froid attendue !
Jour de carence, modification : non application du jour de carence aux congés de maladie ordinaire des collègues ayant déclaré leur état de grossesse.
INTERPRO DU 17 DECEMBRE ET RENCONTRE AU MEN SUR LES COMPENSATIONS
Il est urgent de reconnaître professionnellement les AESH !
Contre la réforme des retraites : Rendez vous le 28 décembre et nouveau temps fort le 9 JANVIER !
Vous voulez une retraite décente ? Envoyez vos vœux gratuitement !
Vendredi 24 janvier 2020 : contre la réforme des retraites, la lutte continue TOUS en grève !!
Mardi 31 mars 2020 : la déclaration d’intention de grève
« La réforme des retraites pénalisera encore plus les femmes »
Analyse Retraite par le comité de mobilisation de l’INSEE
Retraite par points : régression sociale pour toutes et tous, les femmes en 1ere ligne !
Retraites : BlackRock souffle ses conseils pour la capitalisation à l’oreille du pouvoir
Retraites : Édouard Philippe s’obstine !
Note FSU réforme des retraites : Point d’étape sur le projet du gouvernement à la fin décembre 2019
Retraite par points : évaluer le montant de sa pension
CHSCT : « On a toujours cherché à nous freiner »
Suicide de Christine Renon : le lien avec le travail reconnu
Retraites ; Vos questions, nos réponses : revalorisation, situation des femmes, valeurs du point, PE nés avant ou après 1975...
Pétition pour le retrait de la réforme Macron
Carrière : Nouvelles grilles indiciaires au 1er janvier 2020, rémunérations, indemnités...
Direction : la feuille de route est tracée
Circulaire : congé de formation professionnelle pour l’année scolaire 2020/2021
Mail aux écoles et aux collègues du jeudi 9 janvier 2020
Communiqué intersyndical, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNEF et UNL : Jusqu’à la victoire
Décret modifiant la durée de contrat des AESH
Permutations 2020 : vérifiez votre barème
Lettre commune « Évaluations CP CE1 »
DES ACTIONS MULTIPLES POUR ÉLEVER ENCORE LE RAPPORT DE FORCES
Toutes et tous en grève vendredi 24 janvier
Notes de services HC et Classe Exceptionnelle 2020 : très peu de changements.
Rupture conventionnelle dans la Fonction Publique
Échanges et actions de formation à l’étranger pour les enseignants – année 2020-2021
Eléments d’analyse sur la réforme et projet de lois sur le système universel de retraites
DSDEN 68 circulaires : Stage de préparation au CAPPEI année 2020-2021
Un 24 massif et déterminé pour le retrait
DPE rectorat circulaires : Avancement à la Hors Classe des professeurs des écoles au titre de l’année 2020
DSDEN 68 Circulaires : Echange franco-allemand - Rentrée 2020
Stage syndical mardi 26 mai 2020 avec Philippe CHAMPY : "LES NEUROSCIENCES"
Rémunérations et salaire
Nos mobilisations seront victorieuses !
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 24 janvier 2020
A cause de macron ................ les belles et rebelles militantes du SNUipp-FSU se mobilisent à Mulhouse
Le gouvernement a balladé les enseignant.es et les chercheur.ses
Revalo : pas d’entourloupe !
Les évaluations de mi-cp
Le 6 février, mobilisé-es et toujours aussi déterminé-es
réforme des retraites : le 6 février, tous en grève et à la manifestation
Tribune : Sylvain Grandserre : Un appel pour une éducation nationale exemplaire
Journée de grève suite au suicide de Christine Renon...
Mail aux écoles et aux collègues du lundi 3 février 2020
RIS UPE2A
Répression : les dérives doivent cesser, le mouvement social doit pouvoir s’exprimer.
Le retrait, point
CTMEN du 5 février 2020 : Déclaration liminaire de la FSU
500 M€ à l’éduc : un leurre de revalorisation... sous contreparties
DSDEN circulaires 68 : Temps partiel
Mise en PIAL rentrée 2020 : consigne syndicale
CAPD du 14 février 2020 : compte rendu
Jeudi 27 février 2020 : on lache rien, la lutte continue.
Mobilisé-es tant qu’il le faudra
Mort d’un enfant en prison ... nous ne l’acceptons pas !
Communiqué de presse : Revalorisation : l’autre scénario
MANIFESTATION REPORTEE : Le 7 mars des « Grandes Gagnantes » 14h place de la bourse MULHOUSE
Coronavirus : peut-on exercer son droit de retrait ?
Coronavirus/Covid-19 : Portes (presque entièrement) ouvertes dans les écoles à compter du 2 mars
Tribune, Virginie DESPENTES : Césars : « Désormais on se lève et on se barre »
Permutations 2020 : Les résultats et ensuite ?
Modalités et date limite de dépôt des candidatures à la classe exceptionnelle - année 2020
Retraites et 49-3 : Une seule réaction s’impose...la mobilisation
Les questions que le ministre a oublié de poser
Circulaire DSDEN : Appel à candidature sur postes spécifiques - Rentrée 2020
14 mars : Marche pour le climat
Formations et mesures de sécurité : lettre à la rectrice
Toutes les écoles du Haut Rhin fermées pour 15 jours !
ENSEIGNEMENT À DISTANCE, TRAVAIL HORS LA CLASSE & CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE
Mail aux écoles et aux collègues du lundi 9 mars 2020
Que faire si vous devez garder vos enfants à la maison ?
Répartition des places aux concours PE 2020
31 mars : journée nationale de grève
Coronavirus : l’école bousculée
Courrier à la rectrice : fermeture des écoles, continuité scolaire et confiance
Mesures barrière ............. en musique
Appel à des enseignants volontaires - aide aux personnels soignants
Courrier Rectrice suppression CHSCT D 68
« Et si le ministre de l’éducation nationale arrêtait la télé et se mettait réellement au travail. »
LETTRE ADRESSEE AU MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE SUR LA SITUATION DES FAMILLES LES PLUS EN DIFFICULTES COMMENT PEUVENT-ELLES ASSURER LA CONTINUITE PEDAGOGIQUE ?
EPIDÉMIE DE COVID-19 : UNE CRISE SANITAIRE MAJEURE, LES SERVICES PUBLICS EN PREMIERE LIGNE
Obéissance à Blanquer ou Bon Sens sanitaire ?
CHSCTM – 20 mars 2020 : Gestion de la crise sanitaire
La FSU écrit au Premier Ministre
Communiqué de presse FSU, FO, SE-UNSA, CGT éducation, SUD Solidaires, FCPE 67 et FCPE 68 "SOLIDAIRES, OUI ! VICTIMES DU COVID-19, NON !"
Communiqué de presse FSU 68 "Visite du Président de la République à l’hôpital de Mulhouse"
Confinement, continuité : quelques consignes
Annonce du ministre de l’éducation concernant la carte scolaire
Jour d’après : pour un futur écologique, féministe et social
Accueil en sécurité des enfants de soignants. Réponses du service de médecine de prévention aux questions que vous vous posez peut-être.
URGENT - ENQUÊTE Enseignant·e·s volontaires pour l’accueil des enfants de soignants
Humour : garde d’enfants pendant le confinement
Déplacements d’enseignants hors de la prise en charge des enfants de soignants
Utilisation d’Affelnet
Monsieur le Président, je vous fais une lettre ...
Humour : les tontons confinés
Des vacances M. le Ministre !
Mail aux écoles et aux collègues du lundi 6 avril 2020
Parole d’IEN
Le SNPI-FSU exprime ses vives inquiétudes et ses doutes sur la reprise progressive du 11 mai
Lundi 20 avril 2020 (audience rectrice et organisations syndicales) Déclaration FSU Alsace et compte rendu
COVID 19 : CHSCTA du 22 avril - Conditions de la réouverture le 11 mai
Dans le Bas-Rhin, réouverture des écoles, audience avec la DASEN le 24 avril 2020
Réouverture des écoles et établissements scolaires le 11 mai : une décision politique au doigt mouillé ?
Il n’y a plus de temps à perdre
Propositions et remarques FSU sur le déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020
Le 11 mai ? Clairement prématuré !
Lettre au DGRH du MEN : phase intradépartementale 2020
1er mai : « plus jamais ça ! »
Communiqué de presse FSU Alsace : Pas de réouverture des établissements scolaires, même progressive, sans garanties sanitaires
Le 11 mai, c’est non !
11 Mai 2020 : la santé et la sécurité sanitaire avant tout !
Confinés, certes, mais pas inactifs !
Plus que jamais le 1er Mai
Protocoles sanitaires : Le ministère allège la sécurité sanitaire et se moque des enseignants
Mise en œuvre pour les droits d’alerte et de retrait
Document d’analyse pour la mise en place du protocole sanitaire national dans le cadre du retour progressif dans les écoles dans un contexte de pandémie
Imposer collectivement nos exigences de déconfinement : PETITION UNITAIRE
Contingents hors classe 2020 des PE et psychologues de l’EN
Pas moins de quatre réunions du CHSCTA depuis le confinement pour… un monologue social !
Garde d’enfants et travail à distance : les enseignant.es et les AESH ont le choix !
Et notre hiérarchie dans tout ça ?...
11 mai et protocole sanitaire : Décryptage et consignes syndicales
Interpellation des IEN de Mulhouse
Paul DEVIN (secrétaire général du SNPI-FSU) « Nous pouvons tenter une garderie de grande qualité »
Réouverture des écoles : la responsabilité des directeurs et directrices ne peut être engagée
Maurice Danicourt : Un haut fonctionnaire parle …
Titularisation des stagiaires 2019-2020
Compte-rendu de l’audience avec l’IA-DASEN suite au dépôt d’une alerte sociale
L’observatoire du métier enseignant : un outil syndical au service de l’expression de la profession
AESH : des précisions pour la reprise
Mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire
Modifications des dispositions relatives au congé parental et à la disponibilité
COVID 19 : quid des RDV de carrière en suspens ?
Et un cinquième CHSCTA pour RIEN !
COURRIER UNITAIRE ADRESSE AU PREMIER MINISTRE SUR LES SALAIRES DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Prime Covid : diviser pour mieux régner ??
Proposition de loi créant la fonction de directeur d’école : ne pas céder au chant des sirènes !
Santé, perte d’autonomie, protection sociale : tout doit changer... en mieux !
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
rien Répondre à cet article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse

19 Bld Wallach - 68100 MULHOUSE - Tél. 03.89.54.92.58 Mobile. 06.86.31.37.42 Courriel : snu68@snuipp.fr

Permanences : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi de 9h à 17h