Accueil
sg sd
Le SNUipp 68 Actualités Outils pratiques Carrière Carte scolaire
CAPD Débuts de carrière Archives des actualités Les Retraites en question
id

SNUipp-FSU Haut-Rhin



Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités  / Actualités 2018-2019 

Imprimer l'article


Annonces ministérielles sur un statut de directeur d’école

Publié le: mardi 22 janvier 2019

rien
rien

Annonces ministérielles sur un statut de directeur d’école

Ces annonces s’inscrivent dans la lignée des préconisations de nombreux rapports publiés récemment :

OCDE (Regards sur l’éducation 2018) :

« Le champ d’action laissé aux directeurs d’école primaire est particulièrement restreint en France, non seulement par rapport aux autres pays de l’OCDE, mais aussi par comparaison avec les directeurs de collège. Il sera impératif de conforter le statut et le rôle des directeurs d’école et des enseignants pour favoriser la réussite scolaire de tous les élèves ».

Cour des comptes (Rapport 2017) :

« Dans le premier degré, associer les directeurs d’école à l’évaluation des enseignants par l’IEN ; donner aux directeurs d’école et aux chefs d’établissement la responsabilité, dans certaines limites, de moduler la répartition annuelle des heures de service devant la classe en fonction des postes occupés et des besoins des élèves ».

Rapport IGAENR (sur l’école rurale 2018) :

« Adapter les conditions d’exercice des corps d’encadrement (IEN, principaux de collèges) en zone rurale et adapter le statut des directeurs d’écoles dans les territoires de faible densité ». Ce rapport préconise des rapprochements écoles-collèges pour les « territoires ruraux éloignés » créant des écoles du socle.

Rapport parlementaire Bazin-Rilhac (2018) :

La fonction de directeur d’école « s’apparente à un emploi supplémentaire, qui ne génère pas d’avancement de grade mais seulement une bonification indiciaire. » Par ailleurs, le rapport note également que « le directeur a beaucoup de responsabilités mais il lui manque d’une part le temps et les moyens pour remplir ses missions, d’autre part la légitimité pour asseoir son autorité et ses décisions ». Parmi les propositions mises sur la table par les deux parlementaires : soulager les directeurs dans leur charge de travail, créer un statut de directeur pour professionnaliser cette fonction. De plus, le rapport suggère que le collège soit « à la tête d’un réseau rassemblant les écoles du secteur, les directeurs de ces écoles étant les directeurs adjoints du principal ». Parallèlement, il propose de supprimer les écoles maternelles et élémentaires pour ne garder que des écoles primaires.

Des écoles en pleine restructuration

En janvier dernier, Jean-Michel Blanquer avait déjà évoqué la création d’une “école du socle”. Derrière ce terme, c’est la continuité entre école primaire et collège qui est visée. Le but : favoriser l’apprentissage et la maîtrise du socle commun de connaissances par les élèves. “Parmi les pistes possibles figure l’articulation entre le collège et l’école en matière administrative, pour donner plus de robustesse administrative à l’école primaire”. Le ministre avait également annoncé que “les collèges sont en passe d’avoir une personnalité morale et des moyens administratifs qui pourraient peut-être, dans le futur, être mis davantage en cohérence avec le fonctionnement des écoles. Cela viendrait renforcer des politiques déjà menées en faveur du lien entre le premier et le second degré et pourrait avoir du sens.” Il évoque des expérimentations possibles autour d’une « école du socle » incluant école et collège. Les solutions ne seraient « pas uniformes ni plaquées de la même manière sur tout le territoire ».

Le ministère marque sa volonté de faciliter la création d’établissement public du socle sur la base du volontariat sur proposition des collectivités en accord avec la communauté éducative dans le cadre d’une convention. Des collèges pourraient ainsi accueillir des écoles, l’inverse aussi sera possible même si cette hypothèse est improbable ; possibilité ouverte aussi dans les REP et REP+ afin d’aller plus loin dans la logique de réseau, toujours sur la base du volontariat.

Pour le SNUipp-FSU, c’est la structuration de l’école qui se joue. Cette logique de réorganisation structurelle du 1er degré se traduit déjà, à chaque carte scolaire, par des regroupements pédagogiques et des fusions d’écoles (mise en réseau des écoles particulièrement dans le rural mais pas seulement). Chaque année, le nombre de fermetures d’école est croissant. De la même manière des expérimentations de rapprochement des classes de CM1-CM2 au plus près du collège se multiplient sans que les équipes enseignantes aient été réellement concertées. La création d’écoles du socle, de cités éducatives ou pôles scolaires pour scolariser des élèves de la maternelle au collège sur le même site est une étape déjà franchie dans certains départements.

Cette réorganisation territoriale de l’Ecole génèrera un vrai risque de perte de l’identité du 1er degré : disparition de la spécificité de l’école maternelle dans des écoles primaires, absorption de l’école primaire dans la structure du collège. La réorganisation du 1er degré sur le modèle hiérarchique du secondaire fragilisera le métier et cassera le collectif de travail.

Lors de la future carte scolaire, des fusions en nombre risquent d’être présentées afin de préparer le terrain à cette réorganisation structurelle. La place de l’école maternelle est particulièrement menacée.

Ces restructurations impacteront les conditions de travail des personnels. Dans ce contexte, les CHSCT doivent être consultés avant toute modification du cadre de travail.

La-le directrice.teur = un pilote de la politique ministérielle ?

Les objectifs affichés du ministre :
- Arriver à un changement du statut de directeur d’école pour favoriser, mieux articuler, les liens entre primaire et collège.
- Rapprocher les directeurs d’école des chefs d’établissement du second degré.
- Favoriser l’apprentissage et la maitrise du socle commun de connaissances par les élèves.

Ce changement serait inscrit dans le projet de loi prévu début 2019 ou dans un texte réglementaire dans le cadre de l’agenda social.

Pour le SNUipp-FSU, évaluations et performances fondent la politique ministérielle. Le ministère aurait donc besoin d’un pilote pour la mettre en œuvre et s’assurer de sa bonne application. Dans cette logique, ce pilote doit être au plus près des personnels et pleinement investi d’une autorité pour pouvoir imposer les normes ; des normes qu’il n’aura d’ailleurs pas définies lui-même ; des normes prises en dehors du cadre de travail ; des normes dont on sait, pour certaines, qu’elles ne sont pas réalisables.

Les directeurs et directrices, ou tout du moins un certain nombre d’entre eux, se verraient confier la mission de porter et mettre en œuvre des dispositifs de contrôle, afin de mesurer, via des indicateurs chiffrés imposés, l’action des uns et des autres au sein de l’Ecole. Cette logique de l’évaluation et de la performance accentuera l’individualisation et éclatera les collectifs de travail. Le fonctionnement quotidien des écoles, les relations professionnelles au sein des équipes et le fonctionnement démocratique du conseil des maîtres seront bouleversés. Les directrices et directeurs verront leur rôle d’animateur d’équipe se transformer en celui d’administrateur et de manager.

La généralisation de l’évaluation (élèves, personnels, écoles) est ici centrale car elle a pour visée de déterminer à terme, à l’échelle d’une nouvelle organisation des écoles, l’attribution des moyens. JM-Blanquer ne dit pas autre chose ; il a d’ores et déjà, pour l’éducation prioritaire, présenté un changement de paradigme en soutenant « la réussite des établissements » et non plus « le soutien à la difficulté ».

Des missions territoriales ?

Le rapport parlementaire Rilhac-Bazin a suggéré de confier une partie des tâches administratives des directeurs d’école au service des affaires scolaires des communes. Il propose aussi que les directeurs-directrices puissent exercer des responsabilités municipales comme être responsable du périscolaire.

Le ministre dit avoir engagé des discussions avec les collectivités locales : « Nous discutons avec les collectivités locales pour arriver à un changement du statut de directeur d’école ». Cette annonce laisse « perplexe » l’Association des Maires de France (AMF), « Il n’y a pas de travaux en cours concernant les directeurs d’école ». Cependant « On est très demandeurs d’un statut de directeur d’école parfaitement identifié, autonome sans doute, avec un vrai dialogue avec les collectivités locales. Mais cela relève de la responsabilité de l’Education nationale. ». Quant à la proposition ci-contre du rapport Rilhac-Bazin, « Ce n’est juste pas possible », affirme l’AMF.

Pour le SNUipp-FSU, il ne peut y avoir de confusion entre ce qui relève du cadre de la fonction publique d’Etat et ce qui relève des collectivités territoriales. Il y a un danger de municipalisation de l’Ecole. A l’opposé, le SNUipp-FSU revendique une clarification des missions et du respect des cadres d’intervention des différents partenaires de l’école.

Le regroupement des écoles vers les bassins de collège marque un éloignement des services publics de proximité et engendrera des problématiques de mobilité pour les élèves et leur famille. Pour la plupart des maires, le lien étroit avec les directrices et directeurs reste indispensable. La réorganisation de l’Ecole avec un directeur rattaché au principal de collège nuira à ce partenariat.

Une réponse aux attentes des directrices et directeurs ?

Ce statut ne répondra pas à un légitime besoin de reconnaissance, il ne favorisera pas une plus grande autonomie dans la gestion de l’école. Bien au contraire, les directeurs et directrices devront mettre en place des outils et procédures qui viendront s’interposer entre eux et leur équipe enseignante. Cette division ne permettra ni aux uns ni aux autres de remplir leurs missions dans des conditions satisfaisantes. Tout comme le sont aujourd’hui les chefs d’établissements du second degré, les directeurs et directrices seront donc étroitement encadrés et leurs pratiques progressivement normalisées via des contrats d’objectifs et des batteries d’indicateurs jugés par l’institution comme « indispensables, « nécessaires » ou « utiles ».

A n’en pas douter, le déroulement de carrière et de rémunération serait associé au « mérite ». La logique concurrentielle entre écoles mettra aussi les collègues sous tension. Dans un cadre qui s’avérera vite très contraint, le discours de l’institution renverra les directeurs et directrices à leurs nouvelles responsabilités, plus lourdes au final, en leur disant : « Vous êtes désormais comptables des résultats des élèves, garant de la qualité des enseignements et des performances du système éducatif ».

Un statut pour les directeurs et directrices n’est pas sans poser de nombreuses questions en termes de gestion des personnels d’autant qu’il est fort peu probable qu’il concerne tous les actuels directeurs et directrices. Ceux directement rattachés aux principaux des collèges dans le cadre des écoles du socle ou/et ceux dans les écoles de taille importante (plus de 10 classes ?) se verraient confier des missions d’autorité, de futurs adjoints du chef d’établissement. Recrutement par concours ou poste à profil ? Si par concours comme le préconise le rapport Rilhac-Bazin, on créerait un nouveau corps avec tout ce qu’il implique (affectation, mutation, avancement…), potentiellement ouvert à des non-enseignants. Quel rôle, quelles missions pour tous les directeurs-trices en postes actuellement qui n’intègreraient pas ce nouveau corps ou qui ne bénéficieraient pas de nouveau statut ?

Le SNUipp-FSU porte deux axes revendicatifs :
- Répondre aux préoccupations des directeurs et directrices en avançant des revendications réellement porteuses d’améliorations des conditions de travail pour ces collègues (augmentation du temps de décharge, formation, aide au fonctionnement de l’école…).
- Dénoncer le statut comme un outil au service de la réorganisation territoriale des structures de l’Education Nationale et du nouveau management public.

rien
Annuaires 2018/2019 DSDEN Rectorat
e-mouvement
Un peu de respect, Monsieur Griveaux
Remboursez la CVEC pour les stagiaires de l’Éducation Nationale
Evaluations CP et CE1 : Des outils pour décrypter et agir !!
Direction d’école : donnez votre avis
Évaluations : l’échec programmé
Compte-rendu de la CAPD hors classe du 17 septembre 2018
Stage "Le travail invisible des enseignants" lundi 12 novembre 2018
Augmentation de l’indemnité REP +
Budget 2019 : l’école primaire faussement dotée
« Pour le respect de nos droits : Pas touche aux CAP et CHSCT ! »
Les évaluations CP/CE1 « livrées » chez Amazon
Passage à la Hors Classe : Humeur du jour d’un collègue
Recrutements et détachements à l’étranger AEFE - MLF - AFLEC
Postes à l’étranger, recrutements rentrée 2019 : Réseau MLF
Comité Action Publique 2022 : mesures envisagées pour l’Éducation
108H : Comptez vos heures !
Le 9 octobre se mobiliser pour d’autres choix pour les services publics
Nos pensions en danger ! Appauvrissement programmé des retraités
Élections professionnelles : kesako ?
Pas d’ATSEM dans les écoles maternelles de Mulhouse mardi 16 octobre matin : NON !
Retraites : un scénario bien incertain tout autant qu’inquiétant pour les fonctionnaires ...
Elections professionnelles 2018 : Comment créer son espace électeur
DSDEN68 Circulaire : congé de formation professionnelle pour l’année scolaire 2019/2020
Éducation nationale : grève le 12 novembre 2018
Tribune parue dans Le Monde - 12 octobre 2018
DSDEN 68 circulaires : Candidature à l’inscription sur la liste d’aptitude dans un emploi de directeur d’école à 2 classes et plus - Rentrée 2019
Rapport sur l’Éducation prioritaire : les paradoxes d’une lecture tendancieuse par Paul Devin
Du 29 novembre au 6 décembre, votez SNUipp et FSU !
DSDEN 68 circulaires : Affectation sur poste adapté des enseignants du premier degré – Rentrée scolaire 2019
Evaluations : Un message catastrophique envoyé aux enseignant.es de Maternelle
Salaires des fonctionnaires : Déclaration de guerre du gouvernement !
Non aux fusions d’Académies ! Pour une éducation qui doit rester à taille humaine
Le gouvernement choisit une Fonction ... de moins en moins publique !
APPEL Notre force et notre conviction : notre pouvoir d’agir
Nous ne voulons pas d’une école archaïque
Permutations rentrée 2019 : TOUTES LES EXPLICATIONS
Récupération des heures de RIS
Stop à l’évaluationnite au CP !
Permutations rentrée 2019 : le calendrier
Les AESH aux urnes !
Santé des personnels
Compte rendu du CTM du 6 novembre 2018
Communiqué de Presse FSU 68 : Action du 17 novembre
DSDEN 68 Circulaires : Stage DDEEAS - Année scolaire 2019/2020
Appel du SNUipp-FSU : Notre force et notre conviction : notre pouvoir d’agir
DSDEN 68 Circulaires : Echange franco-allemand - Rentrée 2019
Direction d’école : un statut ? ... mauvaise idée !
Mail aux collègues du 19 novembre 2018
DSDEN 68 circulaires : Stage de préparation au CAPPEI année 2019-2020
Élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre : Étape 1 Avoir une messagerie académique fonctionnelle
Élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre : Étape 2 créer son Espace électeur
Élections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre : Étape 3 Recevoir et conserver son identifiant de vote
Voter, ce n’est pas bien compliqué ! C’est (re)parti !
Carte CEZAM 2019
Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat
ENGAGÉ-ES pour la justice sociale, l’égalité et le progrès sociale POUR TOUTES ET TOUS
INDEMNITE GIPA "Garantie individuelle du pouvoir d’achat" 2018
Élections professionnelles : S’abstenir...c’est voter Blanquer !
Elections professionnelles : Le vote est à nouveau possible ! VOTEZ !!!
DSDEN 68 circulaires : Congés bonifiés – 2019/2020
CAPD 68 les élu-e-s du SNUipp-FSU
Communiqué de presse FSU : La situation appelle des réponses sociales fortes !
Communiqué de presse FSU : Annonces du Président de la République : Quid de la Fonction publique ?
Communiqué de presse FSU : Les fonctionnaires doivent aussi être concerné-es par les mesures de pouvoir d’achat !
Astreinte le 31 décembre 2018 pour les directrices et les directeurs !
Bonne année 2019
DSDEN 68 circulaires : demande de disponibilité, de congé de non-activité, de congé parental, de détachement - année scolaire 2019/2020
Calendrier prévisionnel de versement des payes et pensions 2019
Pétition unitaire « Améliorer nos salaires, je signe ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires du Bas-Rhin au sujet des violences policières
Taux et montants des primes et indemnités au 1er janvier 2019
Candidatures en Ecoles Européennes
Prime d’activité
Évaluations phase 2 : pressions Appel à témoignages des enseignant-es
Contrepied : "EPS en primaire"
Compte personnel de formation (CPF)
STAGE FSU : En finir avec le nouveau management public par Évelyne Bechtold-Rognon
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 5 février 2019
DSDEN68 Circulaire : congé de formation professionnelle pour l’année scolaire 2019/2020 : 2e appel à candidature
Salaires, des actes, pas de nouveau comité Théodule
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 12 février 2019
Loi Blanquer : la confiance ne se décrète pas !
Projet de réforme de la Fonction publique : remise en cause des instances de dialogue social !
Mail aux écoles et aux collègues du jeudi 21 février 2019
Loi "Ecole de la Confiance" : ATTENTION ! Transformation de toute la structure de l’école !!
Pour défendre notre métier, il faut se mobiliser !! TOUS ENSEMBLE LE 19 MARS
Appel National à une grève féministe : Portons tous et toutes un foulard violet le 8 mars !
Loi Blanquer : S’informer sur cette loi article par article
DSDEN circulaires 68 : Temps partiel rentrée 2019
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 1er mars 2019
DSDEN Circulaires 68 : 2ème appel à candidature ; Postes à exigences particulières et postes à profil rentrée 2019
Circulaire DSDEN68 : Appel à candidature 1er et 2nd degré - postes relevant de la scolarisation des élèves en situation de handicap pour le département du Haut Rhin - Rentrée 2019
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 8 mars 2019
Grève du mardi 19 mars 2019 : la lettre à distribuer aux parents
Grève mardi 19 mars 2019 : déclaration d’intention
Loi Blanquer : Une réforme qui ne répond pas aux enjeux : Mobilisons nous le 30 mars à Mulhouse !
Vendredi 24 mai 2019 : Stage retraite
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 26 mars 2019
Mobilisé-es pour obtenir l’abandon du projet de loi Blanquer
Report du mouvement... quelle surprise !
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 2 avril 2019
Tribune d’Anicet le Pors : Contre le projet de loi Fonction Publique
Bonnes vacances de printemps
2 et 3 mai 2019 Congrès Départemental du SNUipp-FSU du Haut-Rhin
RIS (Réunion d’Informations Syndicales) "Conditions de travail, l’action des CHSCT" vendredi 17 mai 2019 de 14h à 17h
On ne marche pas ! On défile !
Loi Blanquer, « Nous ne marchons pas ! »
Projets de lois "école de la confiance" et "transformation Fonction publique", c’est NON !
Le 1er mai 2019, ensemble, résolus et engagés : TOUS place de la bourse à Mulhouse à 10h
Communiqué de presse FSU : Conférence de presse d’Emmanuel Macron, du flou et de nécessaires précisions
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 26 avril 2019
Disponibilité : ce qui change
Direction d’école Groupe de travail ministériel du 8 avril 2019
Compte rendu de la CAPN d’installation et des groupes de travail concernant les permutations 2019
24 élèves par classe ? Dédoublements en grande section ?
9 mai : mobilisé-es pour obtenir l’abandon du projet de loi Blanquer indiquez nous la participation dans votre école
Non au projet de destruction de la Fonction Publique !
Mail aux écoles et aux collègues du vendredi 3 mai 2019
AESH : MOBILISATION NATIONALE le 15 mai 2019
Aux futurs et nouveaux retraités : toujours et encore syndiqué.e !!
DSDEN Circulaires 68 : 3ème appel à candidature ; Postes à exigences particulières et postes à profil rentrée 2019
Une autre ambition pour la maternelle
Mail aux écoles et aux collègues du jeudi 9 mai 2019
Contre la loi Blanquer, tous à Paris le 18 mai
Courrier au MEN : REVALORISATION DE LA REMUNERATION DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DU PREMIER DEGRE
Évals CP : les infox du ministère
Justice pour les lycéens de Mantes-la-Jolie
Communiqué de presse : PSYCHOLOGUES DE L’ÉDUCATION NATIONALE
Compte rendu du CTM du 14 mai 2019
Refus de Temps Partiel sur autorisation : Utilisez votre droit de recours
Mouvement, la saga continue...
Un premier recul du ministère mais des craintes toujours vives subsistent
La FSU mobilisée pour le service public d’éducation !
Pour l’avenir de la Fonction publique et de ses agent-es
mail aux écoles et aux collègues du mardi 21 mai 2019
La retraite par points, machine à diminuer les pensions ?
Admissibilité au CRPE 2019 et suivi des affectations
La FSU mobilisée contre la loi Blanquer le 18 mai 2019
Tribune syndicale unitaire sur les mobilisations climatiques
La FSU pour le droit à l’avortement
Courrier unitaire adressé au ministre de l’Education à propos du mouvement du 1er degré
Le 13 juin, j’ai grève !
Grève jeudi 13 juin 2019
Mail aux écoles et aux collègues du mercredi 5 juin 2019
Grève jeudi 13 juin 2019 : affiche pour la salle des maîtres
Quel avenir pour la Fonction publique ?
Loi Blanquer revue : des mobilisations payantes
GUIDE POUR ENSEIGNER LA LECTURE ET L’ECRITURE AU CP : lettre au ministre
DSDEN Circulaires 68 : 5ème et 6ème appel à candidature ; Postes à exigences particulières et postes à profil ; Appel à candidature directeur d’écoles de deux classes et plus - rentrée 2019.
Mail aux écoles et aux collègues du mardi 18 juin 2019
Canicule : Que faire ? Au mieux...comme d’habitude !
Alerte Canicule, on agit !
Evaluations nationales : où nous conduisent-elles ?
Mouvement 2019 : votre avis en 10 questions
" Apprendre à lire, oui mais comment ? "
Rendez-vous non salarial dans la Fonction publique : inacceptable pour la FSU !
Rikikisaitou : Le petit guide pratique des PE stagiaires
Contre la privatisation d’Aéroports de Paris, gagnons le référendum !
Bonnes vacances d’été
 
Tous les articles du th�e
Cet article n'est pas lié à un thème.  
rien
Imprimer l'article
rien Répondre à cet article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse

19 Bld Wallach - 68100 MULHOUSE - Tél. 03.89.54.92.58 Mobile. 06.86.31.37.42 Courriel : snu68@snuipp.fr

Permanences : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi de 9h à 17h