Accueil
sg sd
Le SNUipp 68 Actualités Outils pratiques Carrière Carte scolaire
CAPD Débuts de carrière Archives des actualités Les Retraites en question
id

SNUipp-FSU Haut-Rhin



Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Actualités 

Imprimer l'article


Éducation à l’égalité : Une politique contradictoire

Publié le: vendredi 8 décembre 2017

rien
rien

Éducation à l’égalité : Une politique contradictoire

Le samedi 25 novembre 2017, journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, le président de la République Emmanuel Macron a prononcé un discours consacré à l’égalité entre les femmes et les hommes. Une de ses trois priorités concerne « l’éducation et le combat culturel en faveur de l’égalité ». Il considère que « l’école a un rôle indispensable » et annonce la mise en place dès 2018, d’un « module d’enseignement » relatif « à la prévention et à la lutte contre le sexisme » dans la formation initiale et continue des personnels.

Mais lundi 27 novembre, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer fait entendre un autre son de cloche

Entre les déclarations d’Emmanuel Macron et celles de son ministre de l’éducation, c’est la douche écossaise !

Lui, qui avait déjà déclaré précédemment que l’égalité filles-garçons ne devait pas faire l’objet d’un enseignement spécifique (alors qu’elle figure explicitement dans les programmes de l’EMC !), s’en prend cette fois aux ABCD de l’égalité mis en place en 2013, en affirmant : « Tels qu’ils étaient faits, ils n’étaient pas bons ».

Cette affirmation est pour le moins un raccourci discutable : ce ne sont pas les ABCD qui étaient « clivants », mais la campagne de dénigrement dont ils ont été la cible, de la part des Vigi-gender, de la Manif pour tous et de tous les réactionnaires, opposé-es à l’égalité.

Le SNUipp-FSU rappelle que dès octobre 2013 il avait écrit au ministre de l’Éducation pour l’alerter au sujet des tracts diffamatoires qui commençaient à circuler dans certains départements. Si le ministère avait alors mené une campagne d’opinion (à destination des parents d’élèves, ou même plus largement), il aurait peut-être pu désamorcer la situation avant les JRE (journées de retrait de l’école de janvier 2014). D’autant plus que, comme le SNUipp-FSU le constatait à l’époque : « Ce que l’on peut savoir de cette expérimentation, c’est qu’elle satisfait au plus haut point parents, élèves et enseignant-es des écoles impliquées ». C’est-à-dire que là où les parents étaient informé-es de la réalité du dispositif, ils/elles ne le contestaient pas, et même y adhéraient. Mais Vincent Peillon ne l’a pas fait, et l’institution n’a pas non plus soutenu les collègues comme ils et elles étaient en droit de l’attendre de la part de leur administration.

Jean-Michel Blanquer dilue l’éducation à l’égalité filles-garçons en la renvoyant à l’apprentissage du respect, sans cours spécifique.

« A partir du moment où on respecte autrui, on respecte les femmes dans le rapport hommes-femmes », a-t-il déclaré. Mais qu’est-ce que le respect d’autrui ? C’est un apprentissage certes fondamental, mais qui n’est pas forcément lié à l’égalité. Le respect peut se concevoir à l’intérieur d’une hiérarchie, d’un système de domination. C’est peut-être à cela qu’il pense d’ailleurs en évoquant « LE rapport hommes-femmes » ! Respecter ne signifie pas forcément considérer quelqu’un-e comme son égal-e.

Suite aux mobilisations réactionnaires de 2013-2014, on a même vu réapparaitre dans les sites ministériels (en même temps que le terme « genre » en était banni…) des formulations évoquant le « respect dans la différence », autant de concessions faites à l’essentialisme. Alors qu’œuvrer à l’égalité réelle, c’est justement déconstruire toutes ces références aux différences prétendument naturelles, et qui sont surtout des constructions sociales. Le Défenseur des droits l’énonce quant à lui très clairement : « Le fondement de tout, ce sont les préjugés, les stéréotypes, qui alimentent une mentalité collective persistant à se référer implicitement à une inégalité de nature entre les femmes et les hommes. »

Au SNUipp-FSU, on sait que l’égalité, ça s’apprend. Cela passe par la déconstruction des rapports de domination, et de leurs corolaires les stéréotypes de genre, qui assignent filles et garçons à des études, des loisirs, des professions, des rôles sociaux différenciés, assignations qui reproduisent des hiérarchies entre les sexes.

Enfin, concernant les annonces budgétaires faites par le président, les associations féministes dénoncent l’insuffisance des moyens alloués. L’accompagnement des femmes victimes de violences souffre notamment de la diminution des subventions pour 2017, et de la suppression des contrats aidés. Les associations rappellent aussi que l’Espagne a débloqué 1 milliard d’Euros. Outre le budget spécifique dédié au Secrétariat d’État de Marlène Schiappa, augmenté généreusement de 29,8 millions d’Euros (soit 0,006 % du budget total de l’État !) à 30 millions, le président de la République a évoqué le « budget transversal », réparti dans les différents ministères et qui équivaut à un véritable tour de passe-passe.

A titre d’illustration, nous attirons l’attention sur un savant calcul.

« La contribution financière du programme "Enseignement scolaire public du premier degré" porte sur la rémunération des enseignant-es. Celle-ci est calculée en appliquant le coût d’emploi des professeur-es des écoles à la part consacrée, auprès de leurs élèves, à la sensibilisation à l’égalité entre les sexes et à lutte contre les discriminations sexistes. (…) c’est l’inscription en tant que telle de l’égalité entre les filles et les garçons dans les programmes d’Enseignement Moral et Civique qui permet, depuis la rentrée 2015, de déterminer plus finement la part consacrée à ce sujet : la quote-part du temps de service des enseignant-es du 1er degré consacré à la promotion de l’égalité femmes-hommes pendant les heures consacrées à l’EMC est évalué 0,63 % ».

Du primaire au lycée, cette proportion est ainsi estimée à 125 millions d’€ pour 2018. Cela représente quatre fois le programme spécifiquement dédié au secrétariat d’État, et contribue à plus d’un quart de l’ensemble du budget de politique transversale pour l’égalité femmes-hommes.

rien
Mail aux écoles du jeudi 12 décembre 2013
Rythmes : le SNUipp-FSU se fâche
PEMF : des missions clarifiées, sans amélioration des conditions de travail
CPC : des avancées pour redéfinir les missions
Direction d’école : quelques progrès, mais beaucoup reste à faire !
Education prioritaire : Conférence de presse FSU du 11/12/2013
DDSEN 68 circulaires : Disponibilité, congé parental, détachement, congé de paternité, congé de présence parentale, congé de solidarité familiale 2014-2015
Mail aux écoles du vendredi 20 décembre 2013
Mail aux écoles du vendredi 10 janvier 2014
Mail aux écoles du vendredi 17 janvier 2014
Mail aux écoles du vendredi 24 janvier 2014
Mail aux écoles du vendredi 31 janvier 2014
Pétition Les études de genre, la recherche et l’éducation : la bonne rencontre
Comité académique de suivi des rythmes / mardi 28 janvier 2014
Mail aux écoles du vendredi 7 février 2014
Mail aux écoles du jeudi 13 février 2014
Nouveaux programmes maternelle : le SNUipp-FSU auditionné
Enseignants spécialisés : le ministère ouvre le dossier
Missions des PEMF : le SNUipp-FSU interpelle le ministre
Mail aux écoles du vendredi 21 mars 2014
Mail aux écoles du vendredi 28 mars 2014
Droit syndical : les syndicats écrivent au ministre
Part modulable ECLAIR - MOTION des Conseils d’Ecoles
Mail aux écoles du jeudi 10 avril 2014
Pouvoir d’achat : grève unitaire nécessaire le 15 mai 2014
Carte scolaire 2014 : où vont les postes ?
Professionnalisation des AVS : Améliorations indispensables
Mail aux écoles du vendredi 18 avril 2014
Mail aux écoles du mardi 6 mai 2014
Modalités complémentaires sur l’organisation des rythmes scolaires
Mail aux écoles du jeudi 22 mai 2014
PETITION : nos priorités pour réussir l’école !
Mail du lundi 2 juin 2014
Rattrapage : pas de récupération de la rentrée reportée
Mail aux écoles du vendredi 6 juin 2014
Le SNUipp-FSU rencontre le ministre : Nos priorités pour réussir l’école !
Mail aux écoles du vendredi 13 juin 2014
Mail aux écoles du mardi 17 juin 2014
RIS : vote unanime contre le projet d’arrêté
Mail aux écoles du mardi 24 juin 2014
Formation continue : encore une priorité passée aux oubliettes
Mail aux écoles du mardi 1er juillet 2014
Audience TR-DASEN du 16 mai 2014
Mail aux écoles du lundi 7 juillet 2014
Mail aux écoles du lundi 15 septembre 2014
Suite au 7 janvier 2015_Un autre avenir est à construire ensemble.
Calendriers de carte scolaire et mouvement décalés de 2 mois
Grève du 3 février 2015 : tracts SNUipp et FSU
Mail aux écoles du vendredi 23 janvier 2015
TAILLE DES CLASSES : rapport de l’OCDE et communiqué SNUipp
Mail aux écioles du 3 février 2015- mouvement
Mails aux écoles du mercredi 11 février 2015
Mail aux écoles du jeudi 19 mars 2015
Compte rendu du groupe de travail Ineat-exeat du 23 mars 2015
Mail aux écoles du jeudi 9 avril 2015
Mail aux écoles du lundi 20 avril 2015
Mail aux écoles du samedi 23 mai 2015
Réunions d’Information Syndicale juin 2015
Gestion des personnels : nouvelle organisation
Mail aux écoles du vendredi 3 juillet 2015
Mail aux écoles du vendredi 19 juin 2015
Plaquette du RAAP ( Réseau Académique d’Aide aux Personnels) - 2015-2016
CDEN du 14 décembre : déclaration liminaire du SNUipp-FSU
Mail aux écoles du mercredi 16 décembre 2015
Mail aux écoles du mercredi 6 janvier 2016
26 janvier 2016 : TOUS EN GREVE pour nos SALAIRES !
Mail aux écoles du mercredi 27 janvier 2016
Mail aux écoles du mardi 2 février 2016
Compte rendu audience DASEN-Directeurs du 3 février 2016
Mouvements départementaux : premier bougé
Mail aux écoles du dimanche 28 février 2016
Mail aux écoles du lundi 14 mars 2016
MediaPorte Saison 6 (N°28) : « Gattaz, Hanouna, même combat ! »
Protocole intersyndical Décharges de direction
Mail aux écoles du mercredi 4 mai 2016
Mail aux écoles du jeudi 12 mai 2016
Mail aux écoles du mardi 24 mai 2016
Mail aux écoles du vendredi 3 juin 2016
Calendrier scolaire 2016/2017
Mail aux écoles du vendredi 17 juin 2016
Direction : Groupe de travail du 15 juin 2016
Direction : Groupe de travail du 15 juin 2016
Mail aux écoles du mardi 17 janvier 2017 spécial STAGES
Mail aux écoles du lundi 27 février 2017
Livre blanc du SNUipp-FSU : une vraie ambition pour l’école publique
Mail aux écoles du vendredi 31 mars 2017
Mail aux écoles du jeudi 6 avril 2017
Mail aux écoles du vendredi 12 mai 2017
CAPPEI pas d’année blanche : le SNUipp-FSU s’adresse à la rectrice
Mail aux écoles du jeudi 1er juin 2017
Mail aux écoles du vendredi 9 juin 2017
DSDEN 68 circulaires : 4ème appel à candidatures : postes à exigence particulière - Rentrée 2017
Simplification des taches administratives, PPMS attentat intrusion, TBE et demandes diverses .....
Registre spécial Danger Grave et Iminent (Registre DGI)
10 questions sur le SNUipp-FSU
Se syndiquer, pour quoi faire ?
Dématérialisation des fiches de paie
 
Tous les articles du th�e
Thèmes : Société
Informations concernant la suite du mail de l’IA
Main basse sur l’école publique : un essai salutaire
EPEP : rapport du député REISS
Lettre ouverte à Xavier DARCOS d’un mari dont l’épouse s’est suicidée
Base élèves : signez la pétition pour la levée des sanctions !!
« Résistance pédagogique » : trois anciens Résistants soutiennent Alain Refalo à la veille de son passage en commission disciplinaire
Charte de la résistance pédagogique des enseignants du primaire
PAS DE BÉBÉS A LA CONSIGNE
Evaluations CE1 et CM2 : Confusion confirmée
L’ Université d’automne du SNUipp ou " Le Davos des instits" sur le blog de Luc Cedelle, journaliste éducation au Monde
 
rien
Imprimer l'article
rien Répondre à cet article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse

19 Bld Wallach - 68100 MULHOUSE - Tél. 03.89.54.92.58 Mobile. 06.86.31.37.42 Courriel : snu68@snuipp.fr

Permanences : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi de 9h à 17h Mercredi matin