Accueil
sg sd
Le SNUipp 68 Actualités Outils pratiques Carrière Carte scolaire
CAPD Débuts de carrière Archives des actualités Les Retraites en question
id

SNUipp-FSU Haut-Rhin



Accès Rapide

Accueil du site
Plan du site
Les nouveautés

Accès par thèmes




Vous pouvez vous déplacer dans le site à l'aide des liens ci-dessous.

Vous êtes actuellement dans la rubrique : Les Retraites en question 

Imprimer l'article


le NON de socialistes à tout nouveau recul : pas un trimestre de plus, pas un euro de moins !

Publié le: vendredi 30 août 2013

rien
rien

Contre tout nouveau recul

Appel de socialistes pour les retraites

L’Appel sur internet

Il y a 30 ans avec toute la gauche, c’est nous qui instaurions le droit à la retraite à 60 ans.

En 1993, 1995, 2003, 2007, 2010, la droite n’a cessé de remettre en cause le droit à la retraite et a sévèrement baissé le niveau de nos retraites. La retraite médiane nette (une fois payée la CSG et la CRDS) est, aujourd’hui, égale à 993 euros par mois.

En mai et juin 2012 la gauche a été élue pour défendre nos droits à retraite, pas pour les remettre en cause.

C’est à nous, la gauche, de défendre le droit au bonheur après 40 années de labeur. Les meilleures années de la retraite c’est entre 60 et 65 ans. Les plus dures années au travail, c’est entre 60 et 65 ans. Si on vit plus longtemps, c’est en partie grâce à la retraite à 60 ans. Si on vit plus longtemps ce doit être pour en profiter plus longtemps.

Depuis 1994, l’espérance de vie à 60 ans a gagné un peu plus de 2,5 ans en moyenne. Or il faut maintenant cotiser 4 ans de plus qu’à l’époque pour une retraite à taux plein. Nous perdons donc plus d’une année de retraite en bonne santé. C’est inacceptable !

L’espérance de vie augmente… donc nous devrions travailler plus longtemps ? Faux : chaque actif produit aujourd’hui 5 fois plus qu’en 1949. En dépit de toutes les exigences de la Commission européenne, rien n’oblige à reculer l’âge de départ, rien n’oblige à augmenter les annuités, rien n’oblige à baisser le niveau des pensions.

La droite, les libéraux, l’UE, la BCE, le FMI, le Medef, tous veulent baisser le montant des retraites, aligner tous les régimes vers le bas, porter l’âge du départ à la retraite à 65 et 70 ans et les annuités cotisées à 45 ans ! La vraie raison n’est pas de sauver le système par répartition mais, au contraire, d’obliger ceux qui peuvent, à souscrire à des assurances privées.

Les prévisions de « déficits structurels » se sont révélées fausses :
- l’espérance de vie ne s’allonge pas autant qu’annoncé et l’espérance de vie en bonne santé, autour de 62 ans selon l’INSEE, se réduit depuis 2008 ;
- la natalité de notre pays connaît un « boom » depuis 2000, avec 850 000 naissances par an, le double de ce qui était prévu. Il y aura assez de jeunes pour cotiser pour les retraites… si on crée de l’emploi !

Quant aux « déficits conjoncturels » ils sont limités, dus au chômage de masse et au blocage des salaires et des cotisations sociales.

La France n’a jamais été aussi riche et les richesses aussi mal redistribuées.

En 1982, les dividendes percevaient 3,2 % du produit intérieur brut. En 2011, ils se partageaient 9,3 % du PIB. C’est 180 milliards d’euros par an, versés aux actionnaires, après que les entreprises ont effectué leurs investissements productifs. 180 milliards dont la plus grande partie ira gonfler de nouvelles bulles spéculatives plutôt que de financer nos retraites et augmenter les salaires.

Il n’y a pas d’urgence à une nouvelle réforme des retraites.

Il y a urgence, du fait de la récession, à relancer l’emploi, la consommation populaire et l’investissement public.

Ceci suppose une meilleure répartition des richesses, donc un meilleur partage du travail et un partage des revenus plus favorable à ceux du travail.

Accepter l’allongement du nombre d’annuités, aujourd’hui ou demain, aggraverait la situation.

Prétendre, comme l’affirme le Medef, que nous aurions le libre choix de continuer à travailler ou de prendre notre retraite est un mensonge. Dans le secteur privé, 60 % de ceux qui prennent leur retraite ne sont plus au travail, ils sont au chômage, en maladie ou en invalidité. 40 % des salariés du public et du privé n’ont pas le nombre d’années suffisant pour bénéficier d’une retraite à taux plein et subissent une décote, surtout les femmes.

Obliger les salariés âgés à travailler plus longtemps, est une aberration alors que des centaines de milliers de jeunes sont à la recherche d’un emploi.

Depuis 2010, le Parti socialiste a élaboré de solides propositions :
- « l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans » ;
- « la possibilité pour les salariés ayant occupé des emplois pénibles de bénéficier d’une retraite anticipée » ;
- « un niveau de pension permettant aux retraités de vivre correctement » ;
- « l’introduction de nouvelles ressources dans le système en mettant à contribution les revenus du capital à hauteur de 19 milliards d’euros » ;
- « la sauvegarde du système de répartition ».

La gauche élue doit aussi, pour rétablir la confiance en notre système de retraites par répartition :
- prendre en compte les années d’études, de formation, de stage, d’apprentissage, notamment pour les jeunes ;
- combler la différence du montant des retraites entre les hommes et les femmes qui perçoivent, en moyenne, 40 % de moins ;
- garantir un taux de remplacement à 75 % du revenu d’activité, revaloriser les retraites inférieures au Smic, refuser toute désindexation des retraites et refuser qu’il puisse y avoir des retraités vivant sous le seuil de pauvreté.

Nous autres, socialistes, le disons avec force :

Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins !

rien
Dossier retraites 2010 : 10 questions, 10 réponses sur nos retraites
Dossier retraites 2010 : Retraites, idées fausses et vrais enjeux
Dossier retraites 2010 : La retraite à 60 ans, à taux plein, est possible !
Dossier retraites 2010 : Retraites : Le pillage organisé par le Medef
Dossier retraites 2010 : Retraites : il n’y a pas de fatalité démographique.
Dossier retraites 2010 : Un dossier de la FSU.
Colloque : quel avenir pour nos Retraites ? Mardi 25 mai 2010 à Mulhouse (Université)
Dossier retraites 2010 : Le COR a-t-il perdu l’esprit (de ses travaux) ?
Dossier retraites 2010 : le 1er degré champion de la décote
Dossier retraites 2010 : Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites
Dossier retraites 2010 : Retraites, l’heure de vérité
Dossier retraites 2010 : Dix contrevérités
70 ans... toujours en classe ?
Projections financières du COR : refuser le piège du catastrophisme, porter nos propositions
Après le rapport du COR par Jean-Christophe LE DUIGOU
Retraites : l’autre scénario par Jean-Marie HARRIBEY (économiste, Attac) et Willy PELLETIER (sociologue, Fondation Copernic).
Rencontre de la FSU avec le ministre du travail Eric Woerth sur la réforme des retraites
Retraites :un diaporama pour (presque) tout comprendre
La retraite, une affaire de jeunes !
Retraites : Fonctionnaires et régime général
Retraites : 14 "engagements" du gouvernement et autant de contre vérités
Objectif du gouvernement : raccourcir l’espérance de vie ?
Retraites : Quand Gérard FILOCHE démonte l’argumentaire actuel
Amputer les salaires des fonctionnaires au nom de l’équité !
Eviter la décomposition des retraites
Réforme des retraites : l’autre solution
Communiqué de presse et diaporama de la FSU suite aux annoces sur les retraites : un projet brutal et injuste
L’impact de la nouvelle réforme des retraites sur l’âge de départ
Une autre réforme des retraites Entretien avec Pierre CONCIALDI
Départs en retraite à l’été 2011
La réforme des retraites représente un pas en arrière pour les femmes
Retraites : les vrais effets de la réforme par Jean-Marie HARRIBEY.
Les nouveaux âges de la Retraite
La retraite autrement par Jean-Marie Harribey (Attac), Willy Pelletier (Fondation Copernic)
Retraites : Une nouvelle note de la FSU adressée aux parlementaires
Retraites, un trésor impensé par Bernard FRIOT.
Retraites des enseignants : ce qui changerait (Version au 15 septembre 2010).
Retraites/suites du 23 septembre 2010 : les syndicats appellent à poursuivre l’action
Réforme des Retraites : 6 exemples de baisse de pension pour les PE
Mères de 3 enfants : le SNUipp écrit aux ministres.
Retraites : Nouvelles journées d’action les 28 octobre et 6 novembre 2010
Réforme des retraites – Le statut dérogatoire des élus nationaux !
Retraites : un problème d’arithmétique divise les Français
Le collectif Retraites 68 organise une soirée débat « RETRAITES : PROPOSITIONS POUR UNE AUTRE REFORME »
Sevriena, l’entreprise sarkozyste de démolition des retraites !!
Une réforme des retraites surdimensionnée (par J.F. Couvrat).
Retraites : tableau explicatifs des grands changements de la loi
Retraites : ce qui va changer pour les enseignants
Retraite : les mères de 3 enfants après la promulgation
Réforme des Retraites : signez l’appel demandant un référendum
LA RETRAITE : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ par Attac France et la Fondation Copernic
Ma retraite : le guide pour connaître mes droits.
CUMUL EMPLOI-RETRAITE / ERRATUM « mémo retraite » et rappel des règles
Retraites : Guillaume Sarkozy (le frère), un nouvel échec !
Passage en force sur les retraites confirmé !
C’est encore la retraite qui trinque !
Evolution des retraites des fonctionnaires... et des enseignants
Retraite : une contre réforme de plus
Retraites : Pas un euro de moins, pas un trimestre de plus ! Mobilisons nous mardi 10 septembre 2013 !
Ensemble, défendons nos retraites !
Appel pour une réforme des retraites juste et favorable aux jeunes
Retraites : l’heure des choix....
Mardi 10 septembre 2013, mobilisons nous massivement pour défendre et améliorer nos retraites
FSU : le coup de gueule sur les Retraites
Retraites : mener le débat
Retraites : la FSU s’adresse aux parlementaires
Prendre sa retraite en cours d’année
 
Tous les articles du th�e
Thèmes : Les Retraites en question
Kisaitou spécial Retraites : toute la réglementation !
Retraites : diaporama sur les principales mesures du gouvernement
Retraite : Mère de 3 enfants : des précisions supplémentaires
Vers une nouvelle manifestation le samedi 16 octobre 2010 : COMMUNIQUÉ DES ORGANISATIONS CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA
Evolution de la situation au 7 octobre 2010 : pour les mères de trois enfants
Nouvelle journée de grèves et de manifestations mardi 19 octobre 2010
Démanteler les Retraites et la Sécu... : pour les copains et les coquins
Retraite : une nouvelle journée d’action multiformes le mardi 23 novembre
Départ à la retraite des parents de 3 enfants
Retraite et services de catégorie active
 
rien
Imprimer l'article
rien Répondre à cet article
Ver 15/03/2007
Remerciements SNUipp
adresse

19 Bld Wallach - 68100 MULHOUSE - Tél. 03.89.54.92.58 Fax. 03.89.64.16.61 Courriel : snu68@snuipp.fr

Permanences : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi de 9h à 17h